Celui qui lie l'amour et la beauté n'a jamais connu l'amour. Celui qui lie l'amour et l'horreur a déjà aimé.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



avatar
Sexy Modératrice ♥
✔ AGE : 18 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ ETUDES : Etudiante en droit
★ AVATAR : Kristen Stewart
© CRÉDITS : Satellite Haze & Crazy Bunny, le meilleur des lapinou **
✔ MESSAGES : 432
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30/03/1995

Car personne d'autre n'a le droit de changement mon univers !


✔ HUMEUR : Rêveuse
✔ EN JEUX : Pas pour le moment
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ LA CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Celui qui lie l'amour et la beauté n'a jamais connu l'amour. Celui qui lie l'amour et l'horreur a déjà aimé.   Jeu 25 Oct - 22:10
RUKIA HALLIBEL. • SNEZAVA
featuring • Kristen Stewart par Nelliel
si tu veux savoir ce que j'aime ou pas, roules-moi dessus


J'en raffole ♥ J'aime terriblement les glace, quelque soit la marque ! Je m'achète toujours des pots de crème glacée et je m'empiffre autant que je le peux ! Ce que j'adore ? Le mélanger avec du nutella. Oui bon chacun ces gouts ... j'aime beaucoup le thé, j'en bois des tonnes et des tonnes, j'aime le respect des règles, j'adore aller au cimetière pour parler avec ma famille. Oui plus glauque tu meurs... j'aime envoyer des sms à Daisy pour lui parler, même si je lui cache tous les soucis que j'ai en ce moment. j'adore quand mon téléphone clignote signe que j'ai un message. J'aime me caler sous la couette de mon lit et regarder la télévision. J'adore lire, je vais souvent à la bibliothèque pour lire. J'adore le ciel bleu, surtout quand les oiseaux sont là et chantonne. J'aime sentir les rayons de soleil sur ma peau. J'aime terriblement Daisy et Renji, je crois que je suis paumée là non ?
J'en rage ♥ je déteste la pluie ça me rappelle le jour ou est mort mon grand frère. Je déteste les gens qui se croient supérieur aux autres, je déteste les grandes gueules mais qui n'en foutent pas une. Je déteste les gens qui ne respecte pas les autres. Ceux qui parlent fort, ceux qui pensent que l'argent font le bonheur. Je déteste les gens qui jugent sous mon apparences, je fais pauvre ok, je le suis, ok, j'assume. Je déteste ceux qui font du bruit dans l'immeuble, je déteste les gosses qui font les cons et n'assument pas leurs conneries. Je déteste bosser pour Renji (en fait j'adore mais faut pas lui dire =P) Je le hais du plus profond de mon être (La aussi je mens mais chut chut !)

Niveau caractère, je ne suis pas une fille des plus compliquée, bien au contraire. Je suis ce que l'on pourrait qualifier de fille discrète. Je ne fends très bien dans la foule, on ne me remarque pas. Je suis bucheuse, téméraire et têtue. Je suis pas le genre de fille qui compte ses amis pour s'en sortir au contraire, j'ai très peu d'amis et c'est tant mieux. Je déteste que l'on touche à mes amis, là par contre, je n'ai rien de discret, je m'affirme, je deviens mauvaise, méchante, et je pourrais même en venir au mains. Quand je m'énerve je ne me contrôle plus. Cependant si l'on m'attaque et que je sais que je suis en danger, là je perds totalement mes moyens. Pathétique me direz vous... Je suis quelqu'un de franc, je dis les choses tels que je les penses, je suis aussi de nature très rêveuse. J'aime être dans mon monde et surtout pouvoir m'évader quelques instants. Je suis très sensible et très généreuse. J'ai pas un sous mais je pourrais tout faire par amitié et par amour. Je suis du genre un peu fofolle aussi ... Mais ça c'est quand même un peu rare. en général je le suis qu'avec ma best !
surnom • Hal' ; Halli ; bibi ; Babibel ;
date de naissance • 30/03/1994
à • Sidney
études • 1ère année de droit
sexualité • Hétérosexuelle
cupidon • Amoureuse de mon ange gardien "Daisy"
groupe •
coaching • en amour
personnage • inventé


PSEUDO INTERNET
pseudo • Nelliel
pays • France
âge • 23 ans
connexion • 7/7 !
toi et le forum • Moi et le forum ? Grosse histoire d'amour (a) Je pourrais jamais le quitter la preuve jsuis même devenue modo et voilà
grâce à • Un ancien membre
et toi • Je bois, je fume, je baise, Bref je suis une humaine. *Ok je sors*
les questions cons • ici, poses les questions !
code • code règlement
statut de fiche •


• • • • • • • • • • • • • • • • •



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.


Dernière édition par R. Hallibel Snezava le Mar 30 Oct - 14:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
Sexy Modératrice ♥
✔ AGE : 18 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ ETUDES : Etudiante en droit
★ AVATAR : Kristen Stewart
© CRÉDITS : Satellite Haze & Crazy Bunny, le meilleur des lapinou **
✔ MESSAGES : 432
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30/03/1995

Car personne d'autre n'a le droit de changement mon univers !


✔ HUMEUR : Rêveuse
✔ EN JEUX : Pas pour le moment
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ LA CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Celui qui lie l'amour et la beauté n'a jamais connu l'amour. Celui qui lie l'amour et l'horreur a déjà aimé.   Jeu 25 Oct - 22:10

Si tu n’avais pas été là, je ne connaitrais pas ce sentiment. Comme un manque à ma vie, comme un vide au fond du cœur. Je ne regrette absolument pas d’avoir choisi ta voie, et tes raisonnements. Peut-être que si j’avais hurlé ce jour-là, tout aurait changé ? Peut-être que nous pourrions rire et pleurer ensemble ? Serais-tu content du parcours que j’ai fait en ton absence ? Si tu étais là, peut-être que je n’en serais pas là. Aurais-je un boulot alors qu’actuellement je n’ai pas le droit ? Sora… Me regardes-tu d’où tu es ? Me trouves-tu toujours aussi gamine comme tu aimais tant le dire ? Moi, je regarde toujours le ciel et j’espère ne plus jamais y voir un seul nuage noir.

« Rukia ! Dépêche-toi on va être en retard ! » Je m’appelles Rukia Hallibel Snezava, j’ai actuellement six ans et aujourd’hui mes parents m’amène dans un parc d’attraction parce que j’ai eu de très bonne note pour ma première année dans l’école primaire. Je ne peux pas dire que je suis une fille brillante, ce n’est que le début d’une longue vie qui s’annonce, mais pour dire la vérité, étudier ne me dérange pas. Surtout quand grand frère est avec moi pour m’aider ! Sora est à l’université en informatique plus exactement et il est âgé de dix-neuf ans. Treize ans nous sépare mais ça ne me dérange pas, au moins j’ai un grand frère pour me protéger de tout mal qui pourrait m’arriver ! Il est très affectueux avec moi et surtout très présent. Maman me dit souvent de ne pas le déranger pour n’importe quoi, car il est à un tournant de sa vie très importante ! Des paroles d’adulte ! Moi tout ce que je veux c’est pouvoir m’assoir sur ses genoux et le regarder travailler sur ce qu’il appelle un ordinateur. Cette grosse machine immense qui fait un bruit à tuer mes oreilles. Mais c’est tellement passionnant ! Il tape très fort sur son clavier, il y a les lettres de l’alphabet dessus et même parfois quand il a fini son travail il m’apprend à l’utiliser ! Au cas où, il aurait oublié quelque chose, qu’il puisse compter sur mon aide par téléphone. Sora est quelqu’un de très gentil. Il est en quelque sorte la fierté de mes parents, et j’ai pas mal de boulot qui m’attend. Papa ne cesse de me dire qu’il faut que moi aussi quand j’aurai l’âge de grand frère je dois être dans une très bonne université ! La meilleure de la ville et sortir major de la promo. Y arriverai-je ? Du haut de mes six ans, je ne comprends pas tout mais je sais que si grand frère l’a fait, alors je peux le faire. C’est qu’une question de bon sens, je crois. Mes parents sont de simple travailleurs, sans revenu trop élevé mais ils font tout pour nous faire vivre Sora et moi, et mise tout sur notre avenir. Il ne faut pas qu’on est la même vie qu’eux. Je n’y comprends rien, mais je suis le mouvement, comme mon frère. Maman vient d’une famille très pauvre et son histoire est compliquée. Ses parents sont morts alors qu’elle n’avait que six mois et se sont un couple d’amis à ses parents qui l’ont élevé. Elle a grandi au Japon d’où le fait que mon frère et moi ayons tous les deux, un prénom Japonais. A la base maman est Russe. Il suffit de la voir et de regarder Sora pour le comprendre. Blanche aux cheveux blonds très clairs. Presque cadavérique. Alors que papa lui qui est Slave est brun. Comme moi. Nous sommes deux entités différentes, personne ne nous croit lorsque l’on dit que nous sommes frère et sœur. Les seules choses que nous avons en commun Sora et moi ce sont nos yeux d’un vert magnifique et notre sourire.

Aujourd’hui Sora ne vient pas avec nous au parc d’attraction. Il a un devoir important à rendre pour lundi et il bosse dessus depuis plusieurs semaines. Alors papa, maman et moi allons tous les trois là-bas. Je suis enfin prête et même attaché dans la voiture. Je n’ai jamais été autant excitée de toute ma petite vie ! Je vais pouvoir enfin faire des manèges et manger de la barbe à papa ! On me l’a promis ! Et ça n’y manque pas, puisqu’une fois arrivé à bon port, j’en quémande une sans me faire prier ! Je suis un peu une enfant capricieuse, je demande tout ce que j’ai envie. Si on me dit non, je n’insiste pas ceci dit. Je sais que quand c’est non c’est non. Mais ne doit-on pas essayer avant d’abandonner l’idée ? J’ai vu ça dans une série télévisé que grand frère regarde ! Si on ne fait rien on n’a rien. Alors moi j’ai pris parti pour cette émission ! Tout est magnifique ! Cette journée est surement la meilleure de l’année ! Papa s’amuse avec moi, alors que maman reste parfois en retrait. Elle ne supporte pas quand les manèges tournent trop, elle a même failli vomir ! La pauvre ! J’ai plein de cadeau avec moi ! Papa a réussi à me gagner des peluches et même des souvenirs pour grand frère ! Il est l’heure de partir, mais je n’en ai pas envie. Je veux encore rester un moment, alors je demande un dernier tour de manège et ils acceptent. Les cheveux dans le vent, le rire au visage, les yeux qui pleurent sous la vitesse de l’attraction, je regarde une dernière fois autour de moi, je ferme ce souvenir dans mon cœur, et je rejoins mes parents pour partir à la maison. Bizarrement une fois en dehors du lieu, je me sens subitement fatiguée. J’ai une forte envie de dormir ! Après tout je n’ai pas fait de sieste et je suis debout depuis très tôt ce matin. Une fois dans la voiture installée et attachée, je ne tarde pas à m’endormir, avant bien même que papa ne démarre le moteur de la voiture. A ce moment-là, je ne me doutais pas un seul instant que ça serait la dernière fois que je pourrais les voir et les entendre. Ce jour-là, nous avons eu un accident de voiture, assez grave et la seule survivante fut une enfant d’à peine six ans, et cet enfant c’est moi.

Après ce tragique accident, mon frère prit la responsabilité de m’éduquer et de prendre un job à mi-temps pour réussir à tenir le bout. Et je voyais bien qu’il avait du mal à tenir, entre ses études et son boulot, alors c’est pour ça que je me fis toute petite et surtout que je pris soin de m’éloigner de lui. Ne plus monopoliser son temps libre qui se faisait rare, ne plus l’embêter pour les devoirs et le fait qu’il devait m’expliquer plusieurs fois. Non, tout ça s’était terminé, je bossais toute seule dans mon coin, et j’appris même à cuisiner très tôt pour ne pas qu’il ait à faire cela. Je pris toute les tâches ménagères pour moi, je ne voulais pas le voir si épuisé, surtout qu’il maigrissait à vue d’œil à force de devoir tout faire. Je pris vite le rythme de toute façon, avec le temps on s’y habitue, non ? A la fin de ses études mon frère a trouvé rapidement un boulot dans une grande entreprise d’informatique ce qui nous a tout de même facilité la vie, je dois bien l’admettre. Il était bien plus disponible et surtout bien moins fatigué qu’avant. Il fait en sorte de continuer à me payer de très bonne école pour mon avenir et ne ramène jamais personne à la maison, pour ne pas que je sois déstabilisé. Mais pour ma part, ça ne me dérangerait pas s’il ramenait ses amis. Après tout c’est aussi sa maison… Enfin, maison… Nous vivons dans un petit studio et nous dormons dans la même chambre. Notre ancienne maison, est partie dans les funérailles de mes parents mais aussi les dettes qu’ils devaient. En clair nous n’avons jamais eu d’héritage, tout ce qu’il nous reste d’eux, se sont des albums photos et quelques babioles. Le temps panse les blessures. Je suis à présent au collège et je suis la première de l’établissement. Je fais tout pour faire honneur à mes parents, en espérant que de là où ils sont, ils puissent être content, mais surtout et aussi pour mon grand frère qui je l’espère se rend compte que je fais tout pour ne pas qu’il ait à s’inquiéter de moi. Mais plus le temps passe et plus je trouve que mon frère bosse trop, bien trop à mon gout. Mais je n’y fait pas cas, je sais que si c’est ce qu’il veut, je ne peux pas le blâmer. Après tout, tout va bien n’est-ce pas ?

« Rukia, voilà un téléphone portable, il est relié à « Daisy », c’est un ami à moi, il sera toujours présent pour toi et t’aidera quoi qu’il arrive. N’hésite pas à le contacter pour quoi que ce soit. A présent, ça sera lui qui s’occupera de toi, et qui prendra ma place. » se furent les dernières paroles de mon grand frère, mort d’un cancer généralisé. Mon frère a décidé de ne pas soigner son cancer. Lorsqu’il a appris qu’il avait des métastases dans l’estomac, il n’a pas cru bon de faire la chimiothérapie, surement en pensant qu’il s’en sortirait ? Un acte du bon dieu ? Une encontre au destin ? Je ne sais pas. Je n’ai que quatorze ans et je me retrouve orpheline. Je n’ai plus un sou, ni même parents dans ce monde pour s’occuper de moi, je n’ai qu’un téléphone portable et ce fameux « Daisy » que mon frère m’a dit de contacter en cas de besoin. L’enterrement fut rude pour moi, surtout que depuis le jour de sa mort il ne fait que pleuvoir des trombes d’eau. C’est comme un épisode fatidique de ma vie. On m’en veut, c’est comme un message. On m’a pris mon frère, il pleut, soit triste, donne toi la mort. C’est un peu ce que je suis en train de penser depuis la mort de mon frère. Mais heureusement que ce fameux Daisy est là. Il m’envoie tous les jours des messages de réconfort, comme une douce poésie qui vient du plus profond de son cœur. Il sait sécher mes larmes à distance, et il sait comment faire pour me donner du baume au cœur. Daisy… Il est tout ce qu’il me reste, quand bien même si notre relation ne se fait que par l’utilité d’un téléphone. Je ne sais rien de lui, qui est-il ? S’il vit tout près de chez moi, s’il était un très bon ami à mon frère… Je me dis que si mon frère lui a confié ma garde c’est qu’ils devaient être de très bons amis. Je n’en doute pas un seul instant. Daisy s’occupe de moi comme si j’étais sa propre sœur. Il pait l’abonnement du téléphone, il pait le loyer du studio et il pait mes études. J’ai eu de la chance d’obtenir une bourse pour mon entrée au lycée, du coup, il n’a pas grand-chose à payer. Mais en contre parti de cette bourse je me dois d’être dans les dix premiers élèves du lycée. Alors je bosse, tous les jours, et j’évite de trainer. Je ne veux pas embêter Daisy plus que nécessaire. Il fait déjà tellement de chose pour moi.

« Cher Daisy, c’est Hallibel, j’espère que tu vas bien ? Moi tout va bien, aujourd’hui je n’ai pas grand-chose à raconter, les heures de classes passent vite, merci d’être là pour moi. » Ce n’est que mensonge, je suis persécuté par les filles très riche de l’établissement, car les élèves boursiers ne sont que des moins que rien. Mais je ne peux pas le lui dire. Je ne peux pas dire à Daisy que je suis persécuté, que l’on me jette de l’eau dessus, ou que l’on me bouscule dans les couloirs, ou bien même qu’on jette mon repas de midi à la poubelle afin que je ne puisse pas manger. Je me réconforte dans le fait que nous sommes deux persécutés. Les deux seuls élèves boursiers du lycée. Charlie et moi sommes dans la même classe et on se soutient plus que nécessairement. C’est un peu un garçon peureux dans son genre, alors je l’aide et je prends autant que possible sa défense. Du coup, je me fais encore plus persécuté. A tel point qu’ils oublient Charlie et ne s’en prennent qu’à moi. Mais à quoi bon crier gare ? Je m’en fiche, je dois être forte pour ma famille et pour Daisy. « Je te remercie pour ton message, Hallibel, mais n’as-tu aucun souci ? Je sais que tu es débrouillarde, mais n’en fait pas trop. Tu sais que tu peux toujours compter sur moi, je serais toujours là pour toi. » Ces messages me remplisse de joie et je sens le sourire naturellement venir sur mes lèvres dès que je reçois un message de sa part. Est-ce qu’un jour je pourrais le voir ? Est-ce qu’un jour je pourrais entendre le son de sa voix et le regarder droit dans les yeux ? Je ne veux pas le forcer, je sais que s’il ne veut pas que l’on se voit c’est qu’il a une raison. Deux ans, cela fait deux ans que mon frère et mort et Daisy n’a jamais abandonné, il ne m’a jamais jugé pour mes choix, pour mes peines et mes doutes et c’est bien pour cela que je l’en remercie et que je l’aime du plus profond de mon cœur. Il est comme le soleil de ma vie. Il sait me tirer vers le droit chemin, et enlever les nuages de ma vie quand j’en ai le plus besoin. « Cher Daisy, j’ai eu mon bac ! Bon, tu vas me dire qu’on s’y attendait en étant la première de la promo… mais ais-je quand même le droit au doute ? Parfois je me le demande. Une nouvelle page se tourne, et une nouvelle commence. L’université m’attend et je t’avoue que j’ai peur. Serais-je à la hauteur ? Crois-tu que Sora est fier de moi là où il est ? Aujourd’hui il pleut et je ne suis pas fière de moi. J’aimerai que Sora soit là… » Le prend il mal ? Si Sora était là, je ne connaitrais pas Daisy, je ne lui parlerais pas, je ne lui ouvrirai pas mon cœur comme je le fais depuis trois ans à présent. Je n’ai pas le droit de me poser ce genre de question, je sais qu’il n’en viendra pas à se poser ce genre de question. Est-ce qu’il lui arrive de souffrir ? je suis toujours là à lui raconter ma misérable vie, mais lui ne parle jamais de lui. Est-ce qu’il va bien ? Est-ce que ça ne l’ennuie pas ? Est-ce qu’il n’a aucun souci ? Parfois j’ai envie que les rôles s’inversent, mais je n’ose pas. Je n’ose pas m’immiscer dans sa vie. C’est pathétique, je sais.

Cela fait une semaine que je suis entrée dans cette université, une université privée ayant bien sûr obtenu une bourse. Et j’ai comme l’impression, avec Charlie que nous allons à nouveau subir les persécutions des riches. Nous sommes tous les deux en faculté de droit dans l’intention de faire régner la justice ! Est-ce qu’elle existe ? Est-ce que le bien est présent dans ce monde ? Je me pose beaucoup de question … Surtout quand je marche. Aujourd’hui, il n’est que huit heures du matin, et je n’ai pas envie d’aller en cours. Une première. Je suis nostalgique, je ne sais pas pourquoi. Mais lorsque j’entends ce son, ce fredonnement j’ai comme une impression de me faire poignarder en plein cœur. Cette chanson, je la reconnais, je ne pourrais jamais l’oublier, c’est la chanson de mon frère, une vieille chanson ringarde des années soixante-dix peut-être, il la fredonnait toujours quand il cuisinait ou qu’il était heureux ! Prise d’un espoir impossible, je fis demi-tour pour tenter de chercher d’où vient le bruit, d’où il peut venir et là, je croise ce regard. Un regard bleuté, un regard océan et assez surprit. Je suis prostré devant lui, comme une imbécile et je le regarde comme une bête de foire. Ce n’est pas mon frère. Simple coïncidence. Il est âgé, il est avec une de mes profs d’ailleurs. Idiote, je leur souris sans savoir quoi dire. « Hallibel, dépêche on va être en retard pour le cours ! » Charlie… Je marmonne un simple désolé, et je me mets à courir pour partir. Pourquoi je les ais dévisagé ? Tout ça pour une simple chanson fredonnait. Sora me manque-t-il au point d’en devenir folle ? Il faut bien le croire. « Cher Daisy, aujourd’hui je suis devenue folle. J’ai dévisagé deux personnes devant l’établissement. Et je n’ai pas su quoi faire. Pourquoi ? Je suis perdu, j’ai eu dans l’espoir de voir Sora. Alors que je sais pertinemment qu’il est mort. Et pourtant quand j’ai croisé le regard de cet homme j’ai eu comme une sensation de protection, comme si je le connaissais. Daisy, ce soir, je me couche tôt. » Deux semaines que je suis une étudiante en droit et les persécutions ont déjà commencé. Je suis habituée, alors pourquoi je râlerais ? Aujourd’hui, je dois rejoindre Charlie près du terrain de sport pour que nous puissions manger tranquillement. Mais apparemment ce n’est pas possible. Alors que je m’avance pour le rejoindre, je le vois étalé par terre alors que des filles lui balance de la nourriture, sa nourriture, dessus. Il ne s’interpose pas, surement car ce sont des filles ? Je ne sais pas… j’attrape ma boite de repas et j’en prends dans ma main et je le balance dans la tête d’une des filles. « Oups ça m’a échappé. » je me fais assassiné du regard et je me reçois à mon tour de la nourriture avant qu’elles ne partent dans leur coin. Bizarrement, ici, on ne s’en prend à nous que si nous sommes seuls. Et puis il faut dire que je n’hésite plus à me défendre. Quitte à me battre, tant pis. A peine ais-je aidé Charlie à se relever qu’un autre groupe de fille viennent nous embêter en nous jetant un seau d’eau en pleine figure. La raison ? La bibliothèque n’est réservé qu’aux étudiants payant l’inscription, et interdite aux boursiers. Je les laisse m’insulter et me dénigrer, je suis glacée, l’eau me brule tant c’est froid. Mais pourtant, une balle de baseball vient vers nous ou plutôt vers le groupe des filles. Les entendant hurler et chercher d’où cela provient, elles se mettent à partir. Me mettant à rire sur le coup de la victoire (d’ailleurs qui jette ces balles ?) j’en attrape une pour les jeter vers eux, en leur criant de ne plus venir nous faire chier. Tellement prise de joie que j’en viens à briser une vitre avec une balle. Pris de panique, Charlie m’attrape par la main et nous fuyons. Si nous sommes vus, nous sommes morts. Je n’ai même pas de quoi payer une vitre…

« Cher Daisy, aujourd’hui est un bon jour, même s’il fait froid, au moins il ne pleut pas. La vie à la fac est pauvre si je puis dire. On s’ennuie un peu, heureusement que le temps passe plus vite que nécessaire. » Mensonge, encore un, alors que je me gèle et que je viens de briser une vitre en lançant une balle. Si on sait que c’est moi, je suis dans la panade. Et pourtant, rien ne se passe comme prévu. Alors que j’entre dans ma classe d’option, un homme, habillé d’une salopette bleu, coiffé comme un gangster, un regard à faire peur et une clope au bec est assis sur le bureau du professeur, qui lui n’est pas encore là. Je mets quelques secondes à reconnaitre que c’est le type que j’avais dévisagé… « Je répète, qui a cassé la vitre dans les bâtiments sportifs ? Je sais que c’est quelqu’un de cette section ! » Mon cœur à un arrêt ! Comment il sait ? Il nous a vus ? Charlie me murmure de ne rien dire, qu’il n’y a pas de preuve… Et pourtant, je ne veux pas que quelqu’un se fasse accuser de par ma faute. Alors sans rechigner, je m’avance vers lui, et je baisse la tête. « C’est moi, je m’appelle Hallibel Snezava, j’ai cassé la vitre, pardonnez-moi, c’est ma faute, mais je n’ai pas de quoi rembourser, je suis sans argent, alors s’il vous plait je suis vraiment désolée… » On pourrait entendre une mouche voler sous le silence stupéfiant de la classe. « Tu es honnête c’est bien. Alors comme ça, t’as pas les moyens de rembourser, pauvre petite. Dans ce cas c’est pas grave… » Hein ? Hein ? « Mais qu’est-ce que t’as cru que j’allais dire ? La vie c’est pas tout rose les gens sont pas gentils, pauvre idiote ! Puisque t’as pas d’argent tu paieras en nature ! » quoi ? Surprise de par son regard sadique, et pervers, je n’eus aucune réaction quand il se mit à me porter comme un sac à patate pour m’emmener dieu sait où. Au viol ? J’espère pas ! En fait, je me retrouve dans la même tenue que lui à nettoyer les jardins de l’université. C’était ça son paiement en nature ? Dans un sens tant mieux ! « Alors c’était ça ? Et d’abord je ne suis pas d’accord moi ! Pourquoi je fais ton boulot alors que toi tu glandes sur ton pc portable ! » « Tu te crois en position de parler ? Tais-toi et bosse larbin ! Et me dérange pas, c’est un moment crucial pour moi là ! » J’approche et je regarde son pc. Une partie de pyramide… Il glande vraiment ! « Quand t’aura fini, t’ira arraché les mauvaises herbes des parterres ! Et au fait, je m’appelle Renji Nguyen, appelle moi Monsieur Nguyen ou maitre ! » C’est quoi ce mec ? Fait chier d’être le larbin de ce mec ! Déjà que les gosses ultra riche ne me lâche pas la grappe… Faut que lui s’y mette… « Cher Daisy, j’ai cassé une vitre dans mon établissement, et le gardien, a su que c’était moi. Il est voyant ? Du coup, je suis son larbin. Je m’occupe des fleurs, mais bizarrement, ça me fait du bien, les fleurs sont belles une fois qu’elles bourgeonnent… » En fait, je ne me doutais pas une seule seconde, que ce type, ce maitre Nguyen était en fait Daisy…

Ça fait quinze jours déjà que je suis le larbin de Renji… maitre comme je l’appelle. Monsieur Nguyen ça fait trop bizarre non ? quoi que maitre c’est quand même pareil… Je lui ai même parlé de Daisy, cet abruti, m’a demandé si je ne l’avais pas inventé sous un manque d’affection intense. Soit chauve Nguyen ! Il m’énerve ! Mais il m’énerve ! La dernière fois, j’étais sur l’échelle à couper les branches d’un arbre pendant que monsieur fumait sa clope. Il n’a rien trouvé de mieux que de me dire « Je vois ta petite culotte blanche larbin, très mignon, c’est une invitation ? Coquine ! » Il se fout de moi ! J’ai eu la honte de ma vie… mais on s’y fait ! Quand je ne vais pas bien il est gentil avec moi ! La dernière fois j’étais malade, il m’a ramené chez moi, non Nguyen est peut-être un sale profiteur, pervers et sadique, quand je ne suis pas bien, il a quand même tendance à être sympa. La preuve une fois il m’a amené manger dans un petit bar de son ami. Mais le lendemain il me le fait payer ! Je bosse trois fois plus. On n’a rien sans rien… parole de maitre ! Et je n’étais pas prête de me douter, un seul instant, que Daisy était en fait, un hacker très connu dans le pays, un hacker bossant pour le gouvernement… ce n’est que le début d’une histoire compliquée…

UC UC

• • • • • • • • • • • • • • • • •



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
loading...
MODERATEUR
✔ AGE : 28 ans
✔ METIER : Bosse dans le marketing et la communication
★ AVATAR : Josh Duhamel
© CRÉDITS : Avat: PoM Gif: Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 19149
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/07/1984

The Italian touch


✔ HUMEUR : In good moud
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)



My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Celui qui lie l'amour et la beauté n'a jamais connu l'amour. Celui qui lie l'amour et l'horreur a déjà aimé.   Jeu 25 Oct - 23:02
Bienvenue

Si tu as des questions, le staff se fera un plaisir de te répondre. Bon courage pour ta fiche.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
Sexy Modératrice ♥
✔ AGE : 18 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ ETUDES : Etudiante en droit
★ AVATAR : Kristen Stewart
© CRÉDITS : Satellite Haze & Crazy Bunny, le meilleur des lapinou **
✔ MESSAGES : 432
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30/03/1995

Car personne d'autre n'a le droit de changement mon univers !


✔ HUMEUR : Rêveuse
✔ EN JEUX : Pas pour le moment
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ LA CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Celui qui lie l'amour et la beauté n'a jamais connu l'amour. Celui qui lie l'amour et l'horreur a déjà aimé.   Sam 27 Oct - 7:53
Marchi à toi amour

• • • • • • • • • • • • • • • • •



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
Lose Without You
Fondatrice
✔ AGE : 31 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Garagiste, ex pilote.
✔ ETUDES : /
★ AVATAR : Amber Heard ♥
✔ MESSAGES : 48449
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 17/01/1986


✔ HUMEUR : Amoureuse.
✔ EN JEUX : Possible (message privé)
✔ SURNOMS : Lily, Coco, Leen, C.
✔ LA CITATION : « Regarde moi, Touche moi, Effleure moi, Possède moi, Contrôle moi, Exalte moi, Ressens moi , Protège moi, Déteste moi, Quitte moi , Aime moi, Retiens moi. »




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Celui qui lie l'amour et la beauté n'a jamais connu l'amour. Celui qui lie l'amour et l'horreur a déjà aimé.   Sam 27 Oct - 12:09
Wel' !

• • • • • • • • • • • • • • • • •


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
Sexy Modératrice ♥
✔ AGE : 18 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ ETUDES : Etudiante en droit
★ AVATAR : Kristen Stewart
© CRÉDITS : Satellite Haze & Crazy Bunny, le meilleur des lapinou **
✔ MESSAGES : 432
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30/03/1995

Car personne d'autre n'a le droit de changement mon univers !


✔ HUMEUR : Rêveuse
✔ EN JEUX : Pas pour le moment
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ LA CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Celui qui lie l'amour et la beauté n'a jamais connu l'amour. Celui qui lie l'amour et l'horreur a déjà aimé.   Dim 28 Oct - 19:26
Thanks ! :)

• • • • • • • • • • • • • • • • •



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  





MessageSujet: Re: Celui qui lie l'amour et la beauté n'a jamais connu l'amour. Celui qui lie l'amour et l'horreur a déjà aimé.   
Revenir en haut Aller en bas
 
 

Celui qui lie l'amour et la beauté n'a jamais connu l'amour. Celui qui lie l'amour et l'horreur a déjà aimé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« OH » SYDNEY’S TEMPTATION ::  :: Sérieusement ? Racontes-moi ton histoire. :: Bienvenue à Sydney et bon jeu !-