LENA ϟ ♥ Par ce que parfois... il faut s'éclairer pour savoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: LENA ϟ ♥ Par ce que parfois... il faut s'éclairer pour savoir   Lun 16 Avr - 13:12
I Got You Lena ?
« Jamais sans une sœur, c'est jamais sans une sœur et une distance ne veut pas dire un oubli... je devrais le comprendre » Cela fait quelques jours que je pense beaucoup. Il fallait dire que je me retrouvais face à un sacré dilemme. Allais-je laisser ma sœur seule avec son fils pour l’homme que j’aime ? Depuis que par pur hasard… l’idée quitte mon esprit pour aussitôt y entrer quand je me disais que je ne pourrais pas abandonner ma sœur. Je ne savais pas quoi faire, j’étais comme le cul entre deux chaises et entre les deux chaises, un petit feu m’obligeait à choisir. Je devais me décider quant à savoir si je continuais à être plus qu’une sœur pour Lena ou que j’apprenais à vivre un peu aussi. Je lui avais tellement donnée qu’encore maintenant, j’hésitais à lui en donner encore plus et passer en arrière-plan. Je voulais dire à Gianni être prête à passer à l’étape supérieur de notre couple mais l’idée que Lena pourrait ne pas être pour, m’empêchait totalement de sauter le pas. Ce matin-là, je m’étais levée avec l’idée qu’il était temps avec 9 jours à garder ça pour moi ou bien pour nous comme Gianni était concerné et je devais ne serais-ce que savoir ce que Lena en pensait. Je savais dès mon réveil qu’il était temps que je lui pose la question et que je sache quoi. Alors que j’avais une journée de boulots, là, je n’avais pas le temps et filant de suite sur la douche avant d’en sortir propre et fraiche, j’étais enfin prête à aller au boulot une fois que j’avais enfilée mon jeans et mon chemisier. Une journée de boulots comme les autres et surtout une journée de boulots à me demander comment engager cette conversation. Ce n’était pas anodin mine de rien, c’était disons carrément compliqué. Nous vivions à deux, nous faisions tout à deux même si dernièrement, je bossais énormément mais surtout pour dire de ramener de l’argent à la maison et ne pas puiser dans nos économies. Une fois ma journée finie, je me rendais compte que j’avais plus pensée que bossée mais au fond, on n’avait plus vraiment de boulots en ce moment. C’était assez calme même si je soupçonnais que l’on me cache un peu des dossiers afin que je ne bosse moins ou que l’on ne me mette que les petits trucs comme les ruptures d’anévrisme et tout ce qui n’a vraiment aucuns d’intérêt pour moi. Je soupirais doucement en cherchant la bonne clé une fois devant la porte et entrant avant de poser celle-ci sur le crochet de l’entrée et souriait doucement en regardant un peu autour de moi, j’aimais cette maison et l’idée de la quitter était pire mais c’était loin d’être une façon de faire ma vie que de m’y accrocher. Je savais que le passé était le passé. Je quittais alors le corridor en allant automatiquement vers la cuisine et prenant une marmite pour y mettre de l’eau. Ce soir ? Nous mangerions des pâtes. J’étais ravie à l’idée que je pourrais déguster un repas calmement étant donné que c’était tellement rare en ce moment. J’avais beaucoup eu des soirées au boulot et pas à la maison, un empêchement un peu d’avoir une bonne soirée tranquille sauf quand je les passais avec Gianni ou ici mais c’était toujours en me disant que j’avais du boulot qui m’attendait mais là, non. La seule question dans ma tête était : punaise comment je vais aborder le sujet ? C’est alors que je laissais l’eau chauffer en ajoutant du sel et de l’huile que je posais mon regard sur le plan de travail, interloquée par ce bout de papier. J’approchais et apercevant alors que c’était les notes de Lena en soupirant doucement et lisant les résultats, je reposais la feuille en continuant le repas pour m’occuper de la sauce tandis que je l’entendais arriver aux blablas de Lukas, je souris. « Hey, bonsoir ! », disais-je en restant calme malgré tout. « J’ai vu tes notes… », je soupirais doucement en détournant mon regard et allant au frigo pour servir deux verres de vins rouges en la regardant. On aurait pu penser que j’étais en colère pour les notes mais non, ça me terrorisait à l’idée que j’allais devoir lui dire maintenant alors que je voyais sa situation d’échec que je pensais à quitter notre vie à deux, rien qu’y penser suffisait à me dire que je la portais à sa chute et ça me prenait la tête. Je la regardais alors. « Il faut que l’on parle, Lena… », je baissais le regard un peu. « Enfin… disons que j’ai besoin de savoir un truc ou te demander ton avis… ça fait depuis ce matin que je me demande comment aborder ce sujet avec toi et je ne trouve rien par ce que je ne sais pas comment le faire et… », je soupirais en soufflant un peu et la regardant plus attentivement pour ensuite hausser les épaules. « Si dans un avenir proche ou pas spécialement proche, j’en sais rien en fait… j’allais vivre avec Gianni… », je me stoppais là en la regardant et fronçant les sourcils. « Il se passerait quoi ? Tu le prendrais comment ? », demandais-je en m’inquiétant surtout pour elle et pour nous.

• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 


Léna Stam

avatar
YOU WANT A LOVE THAT CONSUMES YOU
✔ AGE : 21 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ ETUDES : étudiante en médecine (quatrième année)
★ AVATAR : lucy hale
© CRÉDITS : queen g (avatar) ; mildness (signature) ; tumblr (gif)
✔ MESSAGES : 9036
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30/04/1990
✔ EN JEUX : Possible (message privé)



My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: LENA ϟ ♥ Par ce que parfois... il faut s'éclairer pour savoir   Lun 16 Avr - 14:51
I Got You Pandy ?
« A une époque il n'y avait que toi et moi ... et maintenant ? » Je passais ma main dans mes cheveux les attachants rapidement avant de prendre Lukas dans mes bras. Comme pratiquement tout les matins j'étais en retard pour le déposer chez mon père pendant que je passais à la fac suivre mes cours. J'étais plus que ravie de l'avoir près de moi désormais pour m'aider quand j'en avais besoin, généralement je le déposais au service de garde d'enfant mis en place à la fac pour les mères comme moi même si nous n'étions pas vraiment nombreuses mais il était fermés aujourd'hui. L'avoir avait changé tellement de chose dans ma vie que j'avais parfois la sensation de ne pas savoir trouver ma place dans ma propre vie si compliqué mais avec le temps je réalisais que c'était devenu plus que bien quand il était la. Il avait désormais un peu plus d'un an, j'avais du mal à croire que le temps pouvait passer si vite dans une vie. J'attrapais son manteau avant de me rendre chez lui. Une fois déposé chez mon père je partis vers la fac suivre les cours. J'étais rarement à cent pour cent attentive c'est dernier temps, j'avais eu du mal à gérer Lukas et les examens cette année, ce qui m'avait valu le pire classement du monde sans aucun doute à mes yeux. Je me revoyais encore regarder ma chute, me décomposant devant la feuille. J'avais toujours été très ambitieuse et compétitrice alors devoir avancé avec des notes si bases me rendait triste, pendant deux ans j'avais été dans les premières de la promo et j'étais désormais dans les trentièmes. Je soupirais en essayant de trouver de l'attention alors que j'avais la tête complétement ailleurs. J'avais passé la nuit à tenter d'endormi Lukas qui avait lui envie de jouer, mélange entre fatigue et mauvaise humeur je sentais que ma journée commençait assez mal. Je sorti à l'heure comme tout le monde, alors que les autres se retrouvaient boire un verre, je retrouvais Lukas. Après avoir passé quelques minutes avec mon père je garais la voiture devant la maison voyant que celle de Pandorà était la aussi. Je poussais la porte en tenant Lukas par la main qui me racontait sa vie en avançant jusqu'à la cuisine " Bonjour " je lui souris doucement alors que Lukas s'approcha pour faire un bisous sur la joue de sa tante. Lukas marcha jusqu'au salon ou il s'installa dans son petit coin pour jouer avec les cubes et ces voitures. Je revenais vers ma sœur qui me parla immédiatement de mes notes ce qui n'était pas le meilleur début de conversation " Je l'ai vu aussi puisqu'on en parle " je haussais les épaules. Je n'avais pas su comment lui parler de ça et j'avais la sensation que nous nous étions un peu trop éloigné en ce moment pour pouvoir en parler alors. Je fis la moue quand elle m'avoua que nous devions parler " Écoute je me suis planté je sais, j'ai juste eu plus de choses à faire que prévu avec Lukas mais t'en fais pas, j'vais me reprendre " je n'avais pas envie de la décevoir mais à ma grande surprise ce n'était pas de ça. Elle ma parle de Gianni et en quelques secondes je me crispais, regardant mon verre, le plafond ou les murs pour ne pas la regarder " Tu ... Tu va m'abandonner alors ? " c'était sorti sans même que je puisse le contrôler mais je n'imaginais pas pouvoir vivre sans elle alors. Je bu une gorgée de vin " Je ne peux pas rester, j'dois faire mes devoirs et m'occuper de Lukas " je posais le verre tentant tant bien que mal de fuir la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: LENA ϟ ♥ Par ce que parfois... il faut s'éclairer pour savoir   Lun 16 Avr - 15:29
I Got You Lena ?
« Jamais sans une sœur, c'est jamais sans une sœur et une distance ne veut pas dire un oubli... je devrais le comprendre » Ce genre de discussion n’était pas simple comme pour moi ou même pour elle. Je savais que cela prendrait une tournure surement spéciale et que je devais m’y préparer. Je ne savais cependant pas comment allait être cette tournure… bonne ou mauvaise ? Je n’en savais rien mais il était temps que je sache juste ce qu’elle en pense et puisse me faire une idée de la situation qu’engendrerait cette décision de sauter ou pas le pas. Je le voulais et dans un sens, j’en avais peur. Lena était un peu la seule personne qui ne m’avait jamais abandonnée et aussi la seule qui ne m’avait jamais lâchée. C’était toujours : nous deux et seulement nous deux. C’était complexe de se dire que cela ne serait plus comme ça si je décidais de sauter le pas. Je ne savais pas moi-même si j’étais prête à le faire. Je sentais bizarrement que j’allais avoir du mal. J’aurais dû m’énerver pour ses notes mais je me sentais assez mal de ce que j’allais dire ou ce dont j’allais parler que je ne savais pas comment réagir sur le moment. Ça et ça et ça… ça me rendait encore plus bizarre. Ça devenait un peu complexe et je souriais doucement une fois que Lukas allait jouer en le regardant marcher et me disant qu’il grandissait bien trop vite ce petit chou. Une fois que je disais avoir vu les notes, je la regardais en souriant finement comme pour lui dire que ce n’était rien et qu’on s’en remettrait tandis qu’elle semblait croire que c’était de ça dont je voulais parler mais secouant un peu la tête, je grimaçais en la regardant attentivement. « Non, ce n’est pas ça ! », disais-je juste simplement. A partir de là, je sentais que la conversation allait être compliqué. J’avais déjà l’impression que ça allait mal se passer et je ne savais pas pourquoi mais venant alors au fait et lui parlant en tentant de rester calme et ne pas crainte sa réponse. Je la regardais regarder la pièce et les alentours sauf moi en sentant des palpitations s’accélérer avec la crainte qu’elle ne le prenne mal et une fois que j’entendais ne serais ce que… son début de phrase un peu bancal et me rendant compte qu’elle avait du mal à parler, je me doutais un truc clochait. Je me doutais qu’elle le prendrait assez mal. Entendant qu’elle avait peur que je ne l’abandonne, je baissais le regard sans trop savoir quoi dire sur l’instant en soupirant doucement et me disant qu’elle avait surement l’impression que c’est ce que j’allais faire. « Mais non… », disais-je simplement en la regardant poser le verre tandis que je riais nerveusement. « Lena… Je t’en prie… j’ai besoin qu’on en parle ! », demandais-je au final en allant à la porte et lui faisant face tout en lui barrant la route et la regardant attentivement en soupirant avant de mettre la main sur mon front. « Je n’ai pas dit que ça allait arriver… je demandais juste ce qui se passerait si ça allait arriver… », je me sentais confuse car si je le demandais c’était au fond que j’y pensais et dans ce cas, je pouvais comprendre qu’elle se demande ce que je raconte car vraiment, je me disais que je paraissais comme perdue mais je l’étais. Choisir entre votre petite sœur et l’homme que vous aimez, c’est complexe. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point cela peut l’être surtout quand ils sont les deux personnes qui comptent le plus à vos yeux. Je soupirais à nouveau en inspirant un peu et la regardant. « Je ne vais pas t’abandonner dans tous les cas, je ne comprends pas même que tu puisses imaginer que vivre ailleurs pourrait être un abandon. Je serais toujours là mais juste pas dans la chambre au fond du couloir… », je fis une moue en me rendant compte qu’elle non plus ne serait pas très proche si ça arrivait et ça me peinait car c’était assez difficile pour moi. Je regardais Lukas par-dessus mon épaule avant de regarder à nouveau Lena. « De toute manière, c’est juste un avis, j’ai juste besoin de savoir ce que tu en penses… je n’ai pas dit que ça allait arriver et je ne sais même pas ce que je vais faire… on y pense, c’est tout et j’ai besoin de savoir ce que toi tu en penses. Ne fuis pas la conversation, je t’en prie… j’en ai pas besoin mais si tu veux, réfléchis le temps que je continue de cuisiner ! », je lui offris alors un sourire rassurant en déposant un baiser sur son front et allant à nouveau derrière les fourneaux en continuant la sauce que j’épiçais en prenant une gorgée de vin. Je me sentais mal du fait qu’elle pense que je puisse l’abandonner et je ne savais pas comment gérer cela. Je savais que ça prendrait un petit temps !

• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 


Léna Stam

avatar
YOU WANT A LOVE THAT CONSUMES YOU
✔ AGE : 21 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ ETUDES : étudiante en médecine (quatrième année)
★ AVATAR : lucy hale
© CRÉDITS : queen g (avatar) ; mildness (signature) ; tumblr (gif)
✔ MESSAGES : 9036
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30/04/1990
✔ EN JEUX : Possible (message privé)



My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: LENA ϟ ♥ Par ce que parfois... il faut s'éclairer pour savoir   Mar 5 Juin - 10:06
I Got You Pandy ?
« A une époque il n'y avait que toi et moi ... et maintenant ? » J'avouais que dernièrement les cours n'avait pas été ma plus grande priorité bien au contraire, je m'étais totalement laissé aller sans faire réellement attention. Ma soif d'être la meilleure avait un peu disparu quand Lukas était né, les choses étaient réellement compliqué dans ma vie, j'avais beaucoup plus de mal que prévu à être mère, en réalité je n'avais pas du tout vu ma mère m'élever et je n'avais pas eu le modèle dont j'avais eu besoin, je faisais en sorte d'être à la hauteur comme ma sœur l'avait été avec moi mais je n'étais pas elle, à mon plus grand regret. J'avais au fond de moi une telle admiration pour elle, que ne pas être à la hauteur était une sensation affreuse. J'avais la sensation d'avoir vécu dans son ombre pendant de longues années, elle était parfaite, de loin la fille la plus brillante que je n'avais jamais vu, elle semblait tout savoir, elle savait comment se comporter, comment agir pour que tout le monde l'aime, et elle était belle, plus belle que toutes les filles de cette ville et à coté parfois je me sentais comme le vilain petit canard. Je rêvais secrètement d'être elle. C'était à cause de ça que je n'avais pas voulu lui parler de mes notes, une honte de ne pas être à la hauteur même si au fond de moi je savais parfaitement bien que c'était humain d'avoir des faiblesses et pourtant elle me savait tout savoir. Malheureusement mon plan semblait un peu fichu puisqu'elle était au courant et pourtant elle n'en parlait pas plus que ça a mon grand soulagement mais malheureusement la prochaine discussion ne semblait pas être des meilleures. Je n'avais pas tout compris du premier coup mais les quelques mots qui attirent mon attention était là, elle voulait partir avec Gianni. Je pensais à lui pendant quelques secondes, c'était vraiment un type bien, le genre de type bien dont toutes les filles rêvent un jour, il aurait pu être le genre de garçon dont je rêvais un jour, gentil et doux à la fois même si il avait ce côté épique qui le rendait unique. Pourtant à cet instant je reçu une sorte de colère profonde à son égard, il me volait ma sœur c'était ma seule constatation « Quoi ? » je me retournais vers ma sœur alors que j'étais déjà parti pour aller dans ma chambre et fuir la conversation. Je m'arrêtais la regardant dans les yeux en haussant les épaules « Et .. moi j'ai pas envie qu'on parle de ça » c'était peut-être égoïste au fond mais je n'avais pas du tout envie de me prendre la tête avec elle au sujet d'un homme. J'ignorais pourquoi je pensais à Stan à cet instant, je revoyais la joie dans son regard quand elle se trouvait à ces cotés et la seconde d'après je voyais les larmes perler sa joue. Je refusais de la voir souffrir à nouveau à cause d'un homme et j'ignorais si au fond Gianni deviendrait un Stan mais cette simple pensée me fit frissonner, bon dieu ce que je l'avais détesté. Je ne savais juste pas comment le lui dire et lui faire comprendre que je ne voulais pas qu’elle parte. Je soupirais doucement en haussant les épaules « Non c’est faux et tu le sais, si tu m’en parle c’est que tu y pense et si tu y pense avec mon avis ou non tu le fera » je la connaissais quasiment par cœur et je me doutais que si elle m’en parlait c’est que l’idée était incrusté dans sa tête et bon dieu ce qu’elle pouvait être têtue comme fille presque autant que moi d’ailleurs. Je me posais contre le mur, ne sachant pas quoi dire ou quoi faire en réalité je m’imaginais juste totalement seule dans cette grande maison sans savoir comment faire et je détestais la solitude plus que tout au monde « J'ai besoin que tu sois dans cette chambre au fond du couloir, j’ai besoin de savoir que j’ai juste à pousser une porte pour ne plus être seule » vivre toute ma vie avec elle avait comptait, elle était tout ce qui me restait réellement, je la considérais comme ma seule et vrai famille avec Lukas désormais et je ne savais même pas comment je pouvais l’élever si elle n’était pas là pour m’aider. Je la regardais dans les yeux « J’ai pas envie que tu t’en aille, j’ai pas envie que tu partes avec lui … Qu’est ce qu’il a que je n’ai pas ? » c’était bête à dire mais à cet instant je le voyais comme un rival et ce n’était pas une sensation agréable. Je regardais le sol, le plafond tentant de penser à autre chose, à trouver un autre sujet de conversation même si à mon avis c’était peine perdu « Et si il te brise le cœur ? S’il agit comme Stan tu y pense à ça ? » il fallait que je sache, me demandant si elle était réellement amoureuse de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: LENA ϟ ♥ Par ce que parfois... il faut s'éclairer pour savoir   Jeu 7 Juin - 11:36
I Got You Lena ?
« Jamais sans une sœur, c'est jamais sans une sœur et une distance ne veut pas dire un oubli... je devrais le comprendre » Oh la fête à la maison. Pourquoi j’avais parlée de ça ? Sérieusement ? Je ne savais pas réellement ce qui se passait dans toute cette histoire. Elle semblait loin d’être réceptive et je tentais d’être des plus : concentrée. Non, il ne fallait pas dire une chose qui pourrait l’énerver, non, non… J’avais un lien avec Léna trop fusionnel au point de moi-même… avoir peur de la lâcher. Alors que je ne voulais pas la laisser partir et oui, je la retenais. Je soupirais en l’entendant me dire ne pas avoir envie d’en parler mais oui, c’était égoïste car j’en avais autant besoin qu’elle n’avait pas besoin d’en parler. J’avais besoin de juste avoir son avis. Je parlais en tentant de lui faire comprend. Je retournais à mes fourneaux en la laissais ainsi réfléchir mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle me dise que c’était faux. J’hochais la tête, oui, j’y pensais et ce n’était juste pas certain au fond… je voulais surtout m’en assurer. J’avais besoin d’avoir une preuve ou non que cela n’allait rien faire pour elle. Je riais nerveusement en l’entendant et me contentant de touiller la sauve. « J’en sais rien… », au fond ça dépendant d’elle. Si elle était tellement butée. Je me doutais bien qu’elle aurait du mal à vivre seule. Pourquoi ? Une habitude surtout. Je soupirais doucement en la laissant continuer de parler et sentant que cela allait être compliqué. Je sentais une pointe de colère dans sa voix que je ne voulais peut-être pas entendre. Cela la mettait en colère ? Et puis mince, j’avais encore réussi à tout gâcher d’une soirée qui aurait pu être jolie ? Je soupirais en l’entendant dire avoir besoin de cette chambre ou je sois. Qu’est-ce que j’avais fait à être trop proche d’elle ? Je la regardais sans trop savoir quoi faire. Il n’y avait au fond rien à faire, je crois. Je baissais le regardais en finissant par le relever en sentant qu’elle me regardait, croisant son regard pour la regarder alors dans les yeux et l’entendant me dire ne pas vouloir que je parte ainsi que me demander ce qu’il avait qu’elle n’a pas mais cette question était logique. Je l’aimais… je me hâtais peut-être mais je pense que c’est l’homme de ma vie. Je soupirais doucement en baissant à nouveau la tête. Je baissais le regarde vers le sol en soupirant à nouveau et ne trouvant mot. C’est alors que je l’entendis le comparer à Stan que je relevais le regard vers elle. J’avais besoin de voir si elle était sérieuse car ça, je ne voulais même pas l’entendre. « Pardon ? », demandais-je avec ce petit temps surement moins doux et plus direct qu’au départ. J’avais besoin d’une réponse à cette question qui m’énervait. « Sérieusement Lena ? D’abord t’es assez maline pour savoir ce qu’il a que tu n’as pas car tout simplement : je l’aime. », je soupirais en la regardant et posant ma cuillère de bois en allant mettre les deux mains sur le plan de travail. « T’es vraiment sérieuse ? Tu oses le comparer à Stan ? Tu oses simplement penser qu’il puisse être comme lui ? C’est de Gianni dont on parle… », disais-je sur un ton un peu plus cassant. Elle pouvait faire tout ce qu’elle voulait ou me dire tout ce qu’elle voulait mais là, non. Je ne supportais pas qu’elle compare Gianni avec Stan. Je crois que c’était anodin et pourtant ce qui me touchait le plus. Stan m’avait tellement fait souffrir. Elle ne se rendait surement pas compte de la peine qu’elle venait de me faire en doutant simplement de Gianni, c’était con oui. « Tu crois vraiment qu’il pourra me briser le cœur, Lena ? S’il me brise le cœur… ça serait surement un monde irréel ! », je baissais le regard. J’avais confiance en lui, bien plus qu’en d’autres personnes. Bien plus qu’en Léna mais comme toutes les femmes qui sont passées par là avec un chic type du genre de Stan, on se pose des questions. Mais c’est seulement nous qui nous posons des questions, pas les autres. Je remontais mon regard vers elle. « Tu crois que c’est simple pour lui aussi ? Je ne pense pas qu’il veuille te voler ta sœur ou même que nous rompions pour pouvoir être avec moi. On n’est pas en couple, on est juste des sœurs, Lena. Alors que tu penses me demander ce qu’il a que tu n’as pas ou même comparé simplement notre relation avec notre couple… tu me déçois ! », je secouais doucement la tête en passant la main dans mon cou et reprenant ma cuillère. « C’est pas lui qui me brise le cœur, c’est toi car si tu n’as pas vue que j’étais heureuse depuis que j’étais avec lui c’est que tu dois être aveugle… si tu m’aimais réellement… et que tu n’étais pas égoïste… Tu aurais juste été joyeuse à l’idée que je pourrais être encore plus heureuse… », je disais ça un peu pensive en lui tournant le dos et reprenant la sauce. J’avais mal de me dire que ma petite sœur ne semblait pas m’autoriser ce bonheur.

• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 





MessageSujet: Re: LENA ϟ ♥ Par ce que parfois... il faut s'éclairer pour savoir   
Revenir en haut Aller en bas
 
 

LENA ϟ ♥ Par ce que parfois... il faut s'éclairer pour savoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« OH » SYDNEY’S TEMPTATION ::  :: Cimetiére des rps terminés-