Surprise... euh... personnes ? @ Gianni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Mer 15 Fév - 20:34
Je tourne en rond
Parfois les surprises font plouf et ben ça arrive. C’est la vie !
La routine, torture pour l’être humain et j’en suis. Je vous affirme que la routine : boulot & dodo peut rapidement devenir un verrou bien trop solide pour dire : avoir une vie. Les journées longues et surtout des dossiers bien important. Peut-être trop. J’avais passé les dernières semaines à bosser, bosser, bosser… dormir et parfois passer du temps avec Gianni, Lena, Lukas ou même mon père mais j’avouerais que pouvoir leur consacrer tellement peu de temps peut très vite devenir triste et même totalement ennuyant quand tout ce que vous voulez au fond… c’est : passer du temps avec les gens que vous aimes. C’est dingue, non ? L’annonce du jour. Je me réveillais endormie littéralement sur mon bureau depuis et bien dix petites heures tandis qu’il n’était que 14 heures du matin. Oui, j’y avais passé la nuit… sur un dossier comportant des photos… sur lesquels j’étais loin d’avoir envie d’y passer une nuit pour vous dire et rien qu’en voyant celle-ci dès que mes yeux s’ouvraient, je grimaçais et avait une légère tendance à vouloir la retourner… ce que je fis. Je regardais alors l’heure sur l’horloge puis sur mon portable en soupirant tandis que les appels manqués ne faisaient que s’empiler. Je reposais alors le téléphone en grognant et marmonnant. « SHIT ! », non mais mon vocabulaire, n’avais-je point honte de me montrer tellement vulgaire ? Oh j’étais seule enfin si l’on ne compte pas « Rosa ! », la jeune femme de mon cas assez important qui traine sur la table dans la pièce d’à côté. Non mais la bitch, elle aurait pu me réveiller mine de rien. Oh… même pas sympathique alors que je ruine mon cou pour trouver ce qu’on a bien pu lui faire. Enfin bref, je ne vais pas vous parler de ce cas, c’est top secret donc vous ne saurez rien du tout… Quoique n’oubliez pas que je suis bavarde même si je sais garder des secrets ! C’est alors que je passais la main dans mes cheveux en finissant par me lever et m’étirer, Dieu que j’avais mal dormi… je vous jure que c’est l’enfer. J’avais besoin d’une journée et d’un weekend… oui, j’en crevais d’envie. J’en avais un besoin vital et bien plus que ça, j’avais besoin de voir le monde et voir du monde après avoir passée toute une journée et une nuit enfermée pratiquement 24/24 dans cette morgue froide et lugubre et dans cette blouse blanche qui perdait progressivement de la dose odeur à la lavande de la laverie du centre hospitalier. Je soupirais en regardant autour de moi et prenant mon téléphone pour sourire aux messages que j’avais reçu. Un peu tout le monde s’inquiétait et d’autres me disaient d’aller dormir ou encore d’autres m’envoyait des petits textos tellement mignon que j’aurais pu tout lâcher juste pour aller les retrouver comme Lena ou Gianni et même mon père. Enfin surtout un italien car Lena était dingue à m’envoyer des sms presque toutes les 10 minutes pour me dire que Lukas avait marché pour la dixième fois de la journée ou alors simplement roté. C’était mignon au début mais quand vous êtes occupés à d’autres choses… vous avez surtout envie de lui faire bouffer son téléphone… surtout quand ça arrive en plein dans une soirée romantique… le téléphone s’était bien vite retrouvé éteint.

Enfin passons car parler de Lena ? Ce n’est pas vraiment ce que je dois faire ! Je retournais alors m’occuper de la pauvre Rosa tandis que j’entendais la porte s’ouvrir et c’était seulement le chef de la section qui venait alors à s’approcher de moi et rire nerveusement. « Bonjour, la belle au bois dormant est réveillée ? », je soupirais doucement en levant les yeux puis hochant la tête légèrement sans donner de réponses mais bailler. Ce qui en soit était une réponse silencieuse. Il me sourit en prenant mon badge accroché à ma poche avant de le glisser dans celle-ci. « Rentres chez toi, c’est un ordre… tu n’as plus pris de congé depuis plus de deux semaines et encore… je dirais un mois. Tu as besoin de garder du temps pour toi sinon tu vas être aussi morte qu’elle ! », il me montrait la jeune femme et je soupirais, moi. J’en avais envie et pourtant je voulais découvrir ce qui lui était arrivé. C’était un cas tellement complexe que j’avais besoin de trouver la réponse pourtant j’avais encore plus besoin de passer du temps avec mon entourage et une soirée tranquille. « Mais… », Protestais-je quand même enfin je tentais. « … mais rien du tout, c’est un ordre. Considère que c’est un congé forcé. Lyanna prend le relais et moi aussi. Profites de ta semaine. », il avait dans le regard cette petite… ténacité qui me disait clairement que je ne devais pas refuser enfin c’était assez amusant et pourtant… je m’inquiétais quand même. « Vous êtes certains que cela ne dérange pas ? », il me fusillait du regard en soupirant. « Passes la soirée avec la personne de ton choix et surtout… détends-toi et amuses-toi ensuite si vraiment tu ne veux pas la semaine, reviens juste quand tu auras repris une mine joyeuse. », je riais en l’entendant et haussant les épaules avec un petit sourire. « Compris, chef ! », je savais pertinemment ou j’allais aller pour cette soirée et je n’avais même pas besoin d’y réfléchir. C’était comme ça, c’était juste que j’en avais envie. C’était aussi vital que prendre un congé. Sans continuer de broncher, je retirais alors ma blouse et la posait sur le porte manteau en regroupant tous mes effets personnels pour avoir enfin la possibilité de rentrer à la maison. C’est donc 10 minutes après que je rentrais vite fait pour une douche, dieu que c’était génial et ensuite pour un maquillage et manucure enfin tous les plaisirs que je n’avais pas eu l’occasion de réellement faire sauf en cas de réelle nécessité. Enfin passons, en gros : je me faisais jolie et je reprenais du temps pour moi sur une bonne musique avant d’enfiler un slim en jean de coloris noir et un haut tout simple et sans prétention avec une petite veste légère par-dessus tout en enfilant des escarpins tout aussi rapidement. Je sortais alors pour quelques courses… des bougies, oui et deux bougeoirs car je ne savais pas où il cachait les siens… et puis je n’avais pas réellement le temps de fouiller chez lui. Je prenais alors aussi de quoi cuisiner rapidement un diner mais vraiment rapidement, un truc super express qui me permettait d’être certaine que cela serait prêt avant son retour. Ensuite, je partais direction son studio en me faisant toute petite au cas où il serait là. J’étais vraiment dingue et je devais certainement passer pour une folle. Brancher alors mon ipod sur ses haut-parleurs, je laissais un peu de musique pour m’occuper l’esprit en cuisinant et prenant du plaisir à la cuisine. Il faut dire que je n’avais plus vraiment cuisinée depuis… et bien quelques jours et adorant cela… c’était bien un manque que j’avais. M’arrêter à la maison de faire quoique ce soit pour préparer un bon petit plat et en sentir les saveurs. Oh dieu… que ça me manquait. J’en chantais même un peu de joie. Bien vite, le repas fut prêt et la table joliment dressée. J’attendais vraiment avant d’allumer les bougies d’entendre ou voir qu’il arrivait en regardant parfois par la fenêtre et fronçant les sourcils tandis que l’heure avançait.

21 heures, toujours personne… le diner était prêt, j’attendais assise dans le canapé et consultant mes messages en me demandant si quelqu’un pourrait m’occuper en attendant mais personne ne répondait enfin si, mon père mais je me voyais mal parler avec mon père… de shopping même si ce n’est qu’un exemple donc après 4 messages de routines… on avait déjà plus rien à raconter. Lena ? Roh mais j’étais loin d’avoir envie de savoir que Lukas avait fait 3 pipis et 5 rôts dans sa journée mais encore ce qu’il avait dans son diner. Je laissais donc mon portable sur le canapé en soupirant.

22 heures, toujours aucuns signes, j’étais allée sur le tabouret de la cuisinière et je tournais en rond… vraiment en rond pour dire de m’amuser et tapotant un peu sur mes cuisses en sifflant et regardant le plafond. C’était long d’attendre. Je me disais que j’aurais peut-être dû le prévenir ou tenter de savoir s’il serait là mais j’étais stupide. Je voulais lui faire une surprise et une bonne. Enfin ça espérons-le. Je soupirais en continuant et lâchant un petit murmure. « Il n’a pas déménagé, hein ? Je le saurais quand même ! », C’était bête mais j’en riais pourtant car j’avais besoin de m’amuser et si je m’amusais de la parole, c’était génial.

23 heures, je commençais réellement à m’inquiéter mais non pas qu’il soit avec une autre. Non car j’avais confiance et même si j’étais débordée, c’était toujours avant tout avec lui que je passais le peu de temps libre que j’avais donc on ne peut pas dire que je lui manquerais à ce point enfin je me comprenais, j’avais confiance en lui. Cependant j’avais peur qu’il lui soit arrivé un truc, n’importe quoi… je voyais déjà les ambulances passer et hop… un appel de l’hôpital. Je me faisais du mauvais sang surement pour rien mais je m’en faisais et c’était hallucinant les schémas que je m’imaginais. Je prenais alors mon portable pour juste lui envoyer rapidement un petit sms juste subtilement pour m’assurer que tout va bien et ne pas balancer la surprise. « Hey… tu me manques, je donnerais tout l’or du monde pour me retrouver avec toi en ce moment. », message envoyé, je soupirais en attendant une réponse et me disant pour me rassure : il n’a peut-être pas son portable avec lui cela se trouve. Enfin je paniquais. Il fallait que je me reprenne. Pour laisser passer mes films dans la tête et l’inquiétude, je m’allongeais sur le canapé en fermant les yeux en pensant, seulement en pensant…

Et quelques heures plus tard, je dormais littéralement sur le canapé avec un coussin de décoration dans les bras pour bien me positionné et étant bien installée. Je dormais bien et j’en avais besoin. Il est vrai que je dormirais surement mieux dans un lit mais bon. On ne peut pas toujours s’endormir là où on devrait s’endormir. Heureusement je n’avais pas encore allumée les bougies.

• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 



avatar
loading...
MODERATEUR
✔ AGE : 28 ans
✔ METIER : Bosse dans le marketing et la communication
★ AVATAR : Josh Duhamel
© CRÉDITS : Avat: PoM Gif: Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 19149
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/07/1984

The Italian touch


✔ HUMEUR : In good moud
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)



My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Jeu 23 Fév - 11:11
Est-ce moi qui suis pessimiste en disant que pas un seul nuage dans mon horizon s'était louche ? Peut-être un peu oui et pourtant je voulais y croire, tout allait bien que se soit dans ma vie professionnelle ou personnelle. Je me réconciliais petit à petit avec le bonheur et s'était plutôt génial à vrai dire. Vers quinze heures un ami avec qui je faisais du football m'avais appelé pour m'inviter à sa pendaison de crémaillère ce soir même, bien sûr j'avais accepté n'ayant à priori rien d'autre de prévu. En réunion jusqu'à 18h30 j'avais juste eu le temps de rentrer chez moi prendre une douche, ce que je fis pour repartir aussitôt sans oublier d'embarquer une bouteille de vin parce que je ne voulais pas arriver les mains vides.
Nous étions assez nombreux et la soirée promettait d'être animée, il régnait déjà une bonne ambiance à mon arrivé à laquelle je pris tout de suite part. Imaginez une bonne bande de fêtard avec des munitions de bouffe et d'alcool pour tenir un siège d'au moins 24h et ça vous donne un bref aperçu de ce qu'allait être cette petite fiesta. Et ça ne rata pas ! Petit apéritif tranquille suivie d'une partie de foot en attendant que le barbecue soit prêt. Tout cela accompagné d'alcool en tout genre, bien vite les fous rires et les conneries ne se firent pas prier pour arriver.

Dans ce genre de soirée on ne voit pas le temps passer, les minutes filent et les heures filent à une vitesse impressionnantes. Déjà bien éméché pour ne pas dire bourré je reçu un sms de Pandora vers 23h passé, je le lisais mais mon sourire niais eut vite fait de me trahir auprès d'un de mes potes qui attrapa mon portable « Non non et non, ce soir pas de gonzesse ! On blague entre cou***** ! » j'éclatais de rire et levais les mains d'une air innocent alors que mon portable finissait dans un verre de bière... Sur le coup je ne calculais même pas qu'il allait probablement pas s'en remettre.
Et la soirée continua de plus belle jusqu'à une heure avancée de la nuit, trois heures du matin pour être précis. Il n'y avait pas assez de place pour que tout le monde dorme sur place et bien qu'une baignoire ou une chaise m'aurait suffit je décidais de rentrer chez moi, pas en voiture bien évidemment ! Je reviendrais la chercher demain puisque j'étais en congé, j'appelais donc un taxi qui arriva une quinzaine de minutes plus tard. Entre temps j'avais sauvé mon téléphone qui bien évidemment ne marchait plus et sentait la bière...
J'eus du mal à régler le taxi, voir les billet bouger ça complique tout de suite les choses « Merci m'sieur ! Bonne nuiiiit » je me dirigeais vers ma porte d'entrée et tapais grossièrement sur le poche de mon jean « Ooooh merde les clés ! » je bugais deux bonnes minutes avant de penser à chercher dans la poche intérieur de mon blouson là où je range toujours mes clés. Bingo ! Elles étaient là, maintenant il fallait que je trouve la bonne et heureusement pour moi que je connaissais bien ma porte, elle obéit à son maître et sans trop de difficulté j'arrivais à ouvrir. J'avais la discrétion d'un pachiderme, je retirais mes chaussures que je laissais en pleins milieu de l'entrée et mon blouson pendu n'importe comment. Je m'arrêtais et reniflais ça sentais la cuisine quelqu'un avait cuisiné chez moi ! Perplexe j'allais dans la pièce et constatait que effectivement il y avait un dîner de prêt, j'étais dans l'incompréhension totale « Qué cé cé ce bordel ?! », j'avais horriblement soif d'eau et j'en attrapais une bouteille dans le frigo que je bu d'une traite ou presque, j'allais avoir envie de pisser mais tant pis s'était vital.

Cette odeur de bouffe me donnait faim mais je n'étais pas sûr d'être capable d'avaler quelque chose, je prenais un petit four et le goûtais « C'est bon mais... » je grimaçais un peu « Mauvaise idée », je reprenais une bouteille d'eau ça s'était plus sage. Ce qu'il me fallait s'était dormir mais j'étais persuadé que si je me couchais tout de suite j'allais finir la tête dans les toilettes et franchement je n'en avais pas envie, je décidais donc d'aller regarder un peu la télé dans le salon. Comme un idiot... Ou plutôt trop ivre pour y penser je n'allumais pas la lumière et me cognais le pied contre le fauteuil ce qui eut pour effet de me faire jurer en italien et je ne traduirais pas ce que j'avais dit. Je soupirais et me laissais tomber sur le canapé, lourdement. Mon canapé me semblait bizarrement inconfortable, j'avais posé quoi dessus ? Je tâtais à côté de moi pour trouver la télécommande, me rendant compte que le truc bizarre s'était des jambes ! Et là lueur de lucidité « Pan...Dora ? » s'était la seule probabilité ou alors un cambrioleur s'était installé sur mon canapé. Au lieu de me lever je ne bougeais pas, attendant une réponse.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Jeu 23 Fév - 12:41
Je tourne en rond
Parfois les surprises font plouf et ben ça arrive. C’est la vie !
Dans un profond sommeil réparateur dont j’avais cruellement besoin, je n’entendais pas le boucan qu’il faisait au fond, j’étais carrément dans de doux rêves. Il aurait pu ramener ses potes et fait un concert de metal que je dormais encore comme un gros bébé. J’étais bien dans son canapé tandis que je rêvais totalement de choses dingues, je voyais des vaches qui volaient, des chiens qui parlait et des chatons tout mignons qui me demandaient en espagnole si je voulais les adopter tandis que des pingouins se trémoussaient sur des chansons d’Happy Feet. Parfois on fait vraiment des rêves bizarres mais on ne s’en souvient jamais cependant c’était bien amusant ce genre de rêve et peut-être l’ai-je vraiment rêvée ou je l’ai juste expliquée pour vous faire rire ? C’est la question du jour. Nous y trouverons réponse bien assez tôt. Ou peut-être jamais ? Peut-être rêvais-je… simplement de… enfin et puis passons, je rêvais. N’entendant rien à ce qui se passait et ne sentant plus les petits fours bien que j’en avais mangés tout de même car 22 heures passées, j’avais effectivement commencée par avoir une petite faim. C’est alors qu’il se cognait que j’émergeais un peu sous les jurons que je ne comprenais pas du tout mais je n’avais pas le temps de réagir qu’il se laissait tomber sur le canapé et sentant mes jambes comme coincée contre le canapé à cause du dos de Monsieur Calzore qui en fait… sentait vraiment l’alcool à plein nez. « Hummmm… », disais-je à moitié endormie en gigotant un peu des jambes pour me décoincer et entendant mon nom enfin non… Pan de Panpan, vive Bambi et Dora l’exploratrice pour être plus précise car il semblait ne pas finir ses mots sans réfléchir au milieu à s’il était bien ceux à choisir enfin je crois, c’était la supposition que j’avais tandis que j’émergeais en n’ouvrant pas encore les yeux et remuant un peu pour savoir comment me placer avec les jambes coincée comme dans un rouleau compresseur. « Oui ! », disais-je d’un fin marmonnant en baillant et finissant par me redresser vers lui avec les yeux mis clos. Tâtant alors au pif vers une lampe de cheveux et avoir un peu de lumière pour le voir car le noir, c’était bien que je ne sentais que son odeur et son poids contre mes mollets. Le regardant avec une petite moue, je me pinçais le nez en faisant une moue pour lui témoigner que l’alcool était loin d’être attirante, j’avais envie d’approcher ou l’embrasser mais là, c’était même repoussant et ça m’amusait. Je retirais alors mes doigts de mon nez en faisant une moue. « Je peux ? », rajoutais-je en regardant mes jambes, c’était une façon de demander si je « pouvais » retirer mes jambes donc s’il pouvait avancer le temps que je les retire. Je gardais ma moue à moitié endormie encore et étant en voie d’émergement. Disons que j’étais en chargement. Loading… Pandy… Loading… Je regardais alors la table dressée et cette petite moue un peu tristounette qui ne quittait pas mes lèvres tandis que j’étais sur les coudes simplement et dégageant mes jambes pour finir par m’assoir et réalisant qu’il était bourré surtout par prise de conscience puisque l’alcool avait vraiment transmis son odeur sur lui et même un peu de fumée de cigarette. S’il avait fumé ou non, je n’en savais rien mais je supposais que là-bas, ils en auraient bien grillés plusieurs. Je levais les yeux vers lui en riant nerveusement et passant une main dans mes cheveux. « Surprise… », disais-je en fronçant les sourcils. Je me levais alors en déposant un baiser sur sa joue et le regardant attentivement. « Tu ne sentirais pas à des kilomètres… je t’aurais sûrement embrassé car tu me manquais et que je me suis inquiétée… pour rien mais… », je me redressais en prenant la télécommande que je voyais non loin. « Je crois que je vais y aller, tu dois décuver… et je suis un peu fatiguée… », je ne sais pas si c’était la fatigue et le fait que je voulais dormir mais que je me doutais pertinemment ce qui allait se passer… enfin dans le sens où j’allais vouloir prendre soin de lui et qu’il décuve correctement alors que si je succombais à mon sommeil, j’opterais pour continuer à somnoler à côté de lui dans le canapé et entre nous, c’est ce que je veux faire et que j’aurais fait. Mais je me sentais un peu mal à cause de cette soirée qui avait loupée en beauté, j’avais surtout envie de courir de honte… Oui, oui, j’avais honte que cette soirée se transforme en vrai fiasco même si personne ne devrait s’en sentir mal… mais oui, je me sentais bête en me penchant à nouveau pour déposer un baiser sur son front. « Je t’aime ! », disais-je simplement en allant poser la télécommande dans sa main et souriant doucement. « Prends soin de toi ! », rajoutais-je en me demandant si j’allais réussir à sortir de son studio pour aller dormir, non impossible. J’avais tellement envie d’être avec lui que tout s’emmêlait et c’était sans aucuns doutes à cause du fait que je dorme à moitié comme un zombie que je ne savais pas vraiment ce que je voulais à ce moment-même.


• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 



avatar
loading...
MODERATEUR
✔ AGE : 28 ans
✔ METIER : Bosse dans le marketing et la communication
★ AVATAR : Josh Duhamel
© CRÉDITS : Avat: PoM Gif: Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 19149
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/07/1984

The Italian touch


✔ HUMEUR : In good moud
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)



My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Mar 28 Fév - 13:26
Dire que j'étais dans le brouillard était un euphémisme, j'étais saoule bien bien saoul ! J'avais pleinement profité de ma soirée et m'étais emporter par la bonne ambiance qui régnait. Mais j'étais arrivé sain et sauf sur mon canapé, si l'on exclu mon pauvre petit orteil qui avait croisé le fauteuil.
J'entendis une sorte de grognement alors que je venais de demander si s'était Pandy qui se trouvait là. S'était forcément elle puisque mon loft n'avait pas subit d'effraction du moins pas la porte d'entrée c'est donc que la personne qui larvait sur mon canapé avait les clés et donc il ne pouvait s'agir que de la jolie brune que j'avais pour petite amie, CQFD. Je sentais vaguement du mouvement, il faut dire que je mettais du temps de réagir à chaque stimulus de mon environnement vous savez d'ailleurs que c'est pour ça qu'il ne faut pas conduire au volant ? Euh... Non qu'il ne faut pas conduire saoul plutôt ! Conduire sans volant c'est pas possible sauf si on est en moto parce qu'elle a un guidon, ça me fait penser que je m'achèterais bien une moto ! Ah la larve semblait se mouvoir et maladroitement je tâtais à l'aveugle en provenance du bruit, s'était bien Pandora qui venait d'allumer la lumière je lui fis un sourire qui devait probablement me donner un air un peu stupide, enfin un sourire de mec bourré quoi « Ah oui c'est toi ! ». Elle se pinçait le nez et j'arquais un sourcil « Quoi ? J'ai rien fait je t'assure... » je regardais ses pieds et me bouchais ne nez à mon tour « C'est de ça que tu parle ? » j'éclatais de rire à cause de la voix de canard que ça me faisait. Elle pouvait quoi ? Sur le coup je ne comprenais pas et la regardais avec un air interrogateur avant de faire le rapprochement avec le fait que ses jambes étaient coincées « Oh pardon... Oui... » je m'avançais pour qu'elle puisse se dégager.
Même dans mon état je voyais bien qu'elle avait l'air un peu contrariée, est-ce que j'avais fait quelque chose de mal ? Pourtant j'étais absolument certain que nous n'avions rien prévu pour ce soir et puis elle lâchait un petit « Surprise » et je compris qu'elle avait fait tout ça pour que l'on passe une bonne soirée tout les deux sauf que de mon côté j'avais eu autre chose de prévue entre temps.
Je lui fis un petit sourire désolé alors qu'elle déposait un baiser sur ma joue et la regardait en l'écoutant « Désolé... », quand elle déclara s'être inquiété je mis la main sur ma poche et me penchais en arrière pour en extraire mon téléphone portable, je lui montrais « Il est mort... » je haussais les épaules et lui donnais « Sens, il a bu de la bière. » je fis une grimace « Comme moi... Entre autre. » Je me remis à rire, s'était plus fort que moi.

J'arquais un sourcil quand elle annonça qu'elle allait y aller, mais aller où ? A cette heure-ci elle n'allait pas rentrer chez elle quand même ? Quoi que apparemment je puais un peu trop l'alcool. Attrapant la bouteille d'eau j'en bu deux grosses gorgées « Mais où ? ». Elle déposa un baiser sur mon front en me disant qu'elle m'aimait, et s'était à la limité de ressembler à des adieux s'était bizarre en fait et je la regardais avec un drôle d'air, à la voir on aurait cru qu'il y avait eu un drame.
Je regardais la télécommande qu'elle venait de poser dans ma main et me mis à rire quand elle me demanda de prendre soin de moi « Adieu, mon amouuuuur. Nous serez séparé, mais à jamais je penserais... » j'eus un petit hoquet aux effluves d'alcool « A toiiiiii ». Non pas que je me moquais d'elle mais ça m'amusait cette attitude qu'elle avait. J'avais une flemme incroyable de me lever mais la voir planter là à ne pas savoir ce qu'elle comptait faire n'était pas vraiment une situation d'avenir. Prenant mon courage à deux mains je me sortais du canapé et attendais de me stabiliser une fois debout « Wouuu ça tourne », je m'avançais vers Pandy en lui souriant « Je vais prendre une douche vite fait, va te mettre dans mon lit si tu veux... » je voyais bien qu'elle était fatigué. Encore une fois je me mis à rire sans véritables raisons « On a fait un jeu trop cool à la soirée ! Robin des boissons » je riais de plus belle, « S'était fun, mais ça fait monter vite à la tête. » je haussais les épaules et me passais la main sur le visage. « Bon vais à la douche moi ! », je me dirigeais vers le couloir menant à ma salle de bain et lâchait d'un coup « Et joyeuse Pâque ! », pourquoi ? Et bien ça c'est une bonne question... Je sais juste que ça m'amusait de dire ça maintenant.
Je me déshabillais, laissant mes fringues complètement en vrac et entrait dans la douche, tirant le rideau. L'eau ruisselait sur moi et ça me faisait un bien fou, remettant un peu mes idées au clair. Ca ne me pris qu'une dizaine de minutes puis je rejoignis Pandy, sans savoir si elle était encore dans le salon où si elle avait migré dans ma chambre entre temps.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Mar 28 Fév - 16:22
Je tourne en rond
Parfois les surprises font plouf et ben ça arrive. C’est la vie ! Son petit sourire stupide et le fait qu’il se pinçait le nez en regardant mes pieds ne pouvait que me faire rire, il était bête et amusant, cela m’adoucissait bien que j’étais Pandy, j’étais douce d’origine. Je suis surement nez toute douce à câliner le docteur. Il disait ne rien avoir fait mais il pensait à quoi ? Je riais en comprenant de quoi il parlait en voulant répondre mais regardant mes pieds en soupirant. Ils ne sentaient pas, je le savais mais qu’il était idiot, c’était amusant. Je murmurais en riant. « Non, c’est toi… l’alcool ! », je souriais alors en regardant autour de moi et surveillant que j’avais bien éteinte les bougies. Je secouais la tête en me dégageant et souriant. « Ce n’est rien ! », ce n’était rien du tout qu’il soit sur mes pieds au fond, je ne pouvais pas lui en vouloir et je ne voulais pas lui en vouloir mais j’étais bien mieux avec les pieds dégagés. Je disais alors un joli surprise et remarquant qu’il était désolée mais ce n’était rien, ce n’était pas sa faute, puis c’était moi la fille qui bossait de trop. J’avais de quoi m’en vouloir, vraiment et je lui souriais en le regardant montrer son portable et secouant la tête en ne voulant pas vraiment le sentir. Au fond, le cramé de l’appareil et l’alcool ça donne une odeur bien détestable. C’est vrai. Je riais un peu aussi. « Le pauvre téléphone, il veut un calinou ? », rajoutais-je amusé en m’étant alors redressée et prenant le téléphone pour le poser sur sa table, évitons toutes galères à monsieur bière. Oh vous avez vus ? Ça rime ! « T’en fais pas, ce n’est pas grave ! », finissais-je par lui dire. « Tu ne pouvais pas savoir ! », c’était vrai et c’était à moi que j’en voulais en plus, j’avais vraiment eu l’air idiote !

J’allais y aller, oui mais où ? J’entendais sa question qui m’amusait en rajoutant juste. « Dans un lit, monsieur ! », j’étais réellement fatiguée à cause de ma fichue semaine, j’avais besoin de dormir et j’avais réellement peur de le materniser si je restais et j’étais vraiment crevée. Spontanément alors que j’en avais surtout envie, je lui disais que je l’aimais et j’en avais juste besoin. Lui dire que je l’aime était juste… comme ça mais le drame était que j’étais fatiguée à mon avis, surtout. Il n’y avait point de drame, le pauvre. Il déraillait ? Je l’écoutai me dire Adieu en riant et ne sachant pas que faire. Je voulais rester avec lui et je voulais aller dormir. Je secouais un peu la tête en le regardant dans les yeux. « T’es bête, pas d’Adieu… je t’aime trop pour ça ! », j’allais revenir demain dans tous les cas pour voir comment sa cuite passait donc je n’avais pas d’adieu. Je riais alors il tentait de se lever en le retenant au bras pour ne pas qu’il retombe. « Attention… », rajoutais-je amusée surtout quand il disait que ça tournait tandis que je finissais par aller vers ma veste alors qu’il approchait. Je finis par sourire doucement en regardant ma veste puis lui et hésitant. Devais-je rester ? Allait-il être malade le pauvre doudou. Au moins, ça promettait d’être amusant. Je finissais par hocher doucement la tête en riant tandis qu’il parlai du Robin des boissons. J’hochais doucement la tête en fronçant le nez. « Hum hum… t’as gagné ou t’as perdu ? », vu son état ça pouvait être les deux en même temps, c’était assez amusant même si je baillais en riant doucement quand il disait aller sous l douche et le regardant faire pour éclater de rire en entendant les joyeuses pâques. « Merci, joyeux pâques aussi ! », m’aventurais-je à répondre à sa folie. On n’était pas vraiment à la période de pâques. Je me demandais vraiment d’où lui venait son idée mais je m’inquiétais que tout se passe bien sous sa douche. Je prenais donc le soin de ranger un peu l’appartement et mettre les plats au frigo avant d’aller vérifier que ça se déroule assez bien et qu’il ne fasse pas de catastrophe car au fond, je m’y connais en catastrophe dans la salle de bain. Je m’aventurais donc à remettre ses fringues correctement à leur endroit précis donc le bac à linge sale. Je sortais alors en constatant qu’il se douchait sans trop de mal pour finir par aller vers sa chambre et retirer mon jeans et mon haut, oui, il allait avoir une Pandy en sous-vêtement par ce qu’il faisait bien trop chaud pour une nuisette et que je n’y avait pas pensée bien que j’avais l’art d’en oublier, tout ça avant de m’allonger dans le lit et me dire encore une fois que j’étais royalement stupide mais je souriais tout de même en attendant qu’il sorte de la douche et commençant un peu à somnoler tandis qu’il entrait dans la chambre mais je rouvrais les yeux pour lui sourire doucement et me redresser et me mettre sur les genoux en m’approcher au bord de lui pour finir par me mettre debout sur le lit et l’embrasser avec tendresse maintenant que son parfum faisait moins pochetron de cabaret. Je reculais doucement en souriant. « Joyeux Noel, monsieur Calzore ! », rajoutais-je pour voir comment il allait réagir du fait que l’on passe de pâques à noël ! Je souriais alors en retournant m’allonger tout simplement et me remettant à ma place habituelle dans son lit pour me placer sous les draps et le regarder avec un fin sourire attendri en baillant à nouveau. « Comment c’est passé ta soirée pour… », je baillais à nouveau en ne finissant pas ce que j’allais dire mais riant un peu. « Désolée… », je souriais en tentant de rester un peu réveillée pour m’assurer qu’il n’allait pas être malade. Je ne voulais pas ça du tout et j’avais aussi envie de passer un peu de temps avec lui malgré tout. Je le savais, je n’étais pas prête de dormir juste par ce que je suis Pandy. « Comment tu vas ? », rajoutais-je en voulant savoir comment il allait.

• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 



avatar
loading...
MODERATEUR
✔ AGE : 28 ans
✔ METIER : Bosse dans le marketing et la communication
★ AVATAR : Josh Duhamel
© CRÉDITS : Avat: PoM Gif: Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 19149
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/07/1984

The Italian touch


✔ HUMEUR : In good moud
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)



My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Jeu 1 Mar - 12:09
Je comprenais parfaitement que l'odeur de l'alcool n'était pas vraiment agréable pour Pandy, surtout que moi même je sentais bien le mélange avec la cigarette sur moi bien que je n'ai pas fumé et s'était limite à me donner la nausée. J'étais touché par son petit air désolé et sa déception d'avoir raté sa surprise « On mangera ce que tu as préparé demain... » je voulais lui assurer que nous passerions du temps ensemble, j'avais un jour de repos donc elle avait finalement pas si mal visé que ça.
Est-ce que j'avais gagné ou perdu ? Bonne question, j'avoue que je ne savais plus trop je haussais les épaules « Euh... Je sais plus... ». Je réfléchissais un petit instant « Perdu je crois parce que j'ai bu pas mal, mais après j'ai plus gagné et puis après on a tous bu », si elle arrivait à y comprendre quelque chose tant mieux et puis sinon et bien tant pis.
Pendant que je prenais ma douche j'avais bien vu qu'elle rangeait la salle de bain, à croire qu'elle ne pouvait pas s'en empêcher ou qu'elle me surveillait, j'avais failli lui dire que je ne risquais pas de me noyer et puis ça m'étais sortit de l'esprit pour une autre connerie dont je ne me souviens déjà plus. J'enfilais un boxer, mon pantalon en tissu assez fin et me brossais les dents, je bugais un peu pendant ce temps d'ailleurs, heureusement la brosse à dent est électrique et j'ai pas besoin de trop d'efforts.

Après quelques minutes je la rejoignais dans la chambre avec un peu de dentifrice sur la joue, je ne m'en étais pas rendu compte. J'avais bien l'intention de me jeter sur mon lit mais je n'eus pas le temps de mettre mon petit délire à exécution puisque Pandy s'avançait à genoux vers moi, je ne sais pas si s'était mon état mais je la trouvais vraiment adorable, encore plus que d'habitude. Je souriais, posais mes mains sur ses joues et répondais à son baiser faisant une légère moue après « J'ai la tête qui tourne un peu... » je me mis à rire « C'est passé Noël ma belle! », j'étais déjà passé à autre chose et mon délire de pâque était déjà loin, j'avais un peu de mal à avoir deux idées qui se suivent réellement. Pandora se remettait au lit et j'allais m'installer de mon côté du lit comme une loque, je soupirais en regardant le plafond « Oh non... Ça tourne encore plus » ce qui était vraiment un problème ! C'est ce moment où elle choisit de me demander comment s'était passée ma soirée « On s'est bien marré, s'était la crémaillère de Carter je crois pas que tu le connaisse » c'est un de mes potes du foot et elle ne les as jamais vu, donc à priori elle ne savait pas de qui je parlais « Une soirée entre mecs, pas de nana ! » je me mis à rire « D'ailleurs c'est parce que tu m'as envoyé un message que mon portable a fini dans la bière, c'est Eddy qui l'a mis dedans. ». Je prenais mon oreiller et le calait contre le mur, pour me redresser et m'asseoir contre s'était le seul moyen de me sentir moins mal. Regardant à côté du lit je fis une grimace « J'ai oublié ma bouteille d'eau... », alors je me levais de nouveau « J'reviens. » où est-ce que je l'avais laissé d'ailleurs cette foutue bouteille ? Je la cherchais dans la cuisine pour finalement la récupérer dans le salon et en boire quelques grosses gorgées. Je retournais ensuite me coucher et la posait à côté de mon lit, elle était déjà à moitié vide.

Plus ou moins assis je fermais les yeux « Bonne nuit Pandy ». J'étais mal installé, mais je ne voyais pas d'autre solution... Je soupirais bruyamment me rendant compte qu'après qu'elle devait sûrement vouloir dormir et que je devais la déranger. Alors encore une fois je m'assis sur le bord du lit, attrapa mon oreiller me levant de nouveau « J'vais... Canapé pour que tu dorme tranquille. » j'avais du mal là, mais je me dirigeais quand même jusque dans mon salon, attrapais un plaid et m'installais sur le canapé, j'allumais la télé dont je baissais le son presque au maximum. Au moins j'allais comater et puis je finirais bien par m'endormir sans gêner personne.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Jeu 1 Mar - 13:28
Je tourne en rond
Parfois les surprises font plouf et ben ça arrive. C’est la vie ! Ce baiser sans l’odeur de l’alcool et la cigarette était amplement magnifique. Même fatiguée, j’en avais envie. Un bon baiser pour lui montrer que son joli parfum était la seule chose qui me retenait. Je souriais en entendant qu’il avait la tête qui tourne et fronçant doucement le nez en hochant la tête et grimaçant. « C’est juste… Dommage, je voulais encore des cadeaux ! », Répondis-je pour noël car oui, j’étais tellement stupide, je pensais que noël était pour maintenant. C’était passé, non mais, zut alors ? C’était un peu ce qu’on lisait sur mon visage. Une fausse déception par ce que noël était passé tandis que j’adorais noël. Je m’étais alors bien remise en souriant tandis qu’il disait que sa tête tournait encore. « C’est de ma faute, je te fais tourner la tête ! », rajoutais-je en riant un brin avant de lui demander comment était sa soirée. J’avais envie de profiter un peu de sa présence malgré tout. J’en avais besoin… je n’avais tout de même pas fait à diner pour rien, autant profiter de ma présence chez lui. Je me rapprochais alors un peu en écoutant le récit de sa soirée en prenant ma main et la posant sur sa joue pour effacer les empreintes de dentifrice en souriant doucement. « Tu confonds les dents et la joue ! », murmurais-je sans trop vouloir le couper. Je souriais alors en fermant les yeux. Je secouais seulement la tête en étant peu persuadée de savoir si je connaissais Carter ou pas car mon cerveau se déconnectait peu à peu. J’étais bercée par sa voix et riant doucement pour le portable. « Désolée… c’était bête en plus, j’ai voulu ne pas dire que je t’attendais pour ne pas gâcher la surprise ! Mais je suis contente que ta soirée se soit bien passée, vraiment. Faudra que tu me présentes l’idiot qui a plongé le téléphone dans ton verre… », je souriais doucement en reculant tandis qu’il se redressait et faisant une petite moue quand il disait avoir oublié sa bouteille. « J'y vais… », J’allais me proposer pour aller la chercher qu’il se levait déjà mais j’étais amusée. « D’accord ! », je me calais donc sur l’oreiller en remontant un peu les draps et me forçant à ne pas sombrer pendant son absence, je restais les yeux mi-clos à attendre qu’il revienne et pensant un peu aux inquiétudes que j’avais eue… c’était dingue, je savais qu’il n’aurait pas été accidenté ou même… enfin je n’en savais rien mais je me sentais stupide de m’être inquiétée pour rien. Je pensais à tout ça et surtout au fait qu’il devrait prendre un cachet ou je ne sais pas enfin le pauvre. Je m’inquiétais pour sa tête qui tournait. Je lui souriais quand il se recouchait et fermais complétement les yeux en lui laissant de l’espace au cas où il serait malade ou je ne sais pas. « Bonne nuit, Gianni ! », répondis-je à son bonne nuit en lui caressant doucement le bras. Je voulais tout de même profiter un peu du moment et être avec lui-même si le sommeil commençait à s’installer. C’est alors que je fronçais les sourcils en l’entendant soupirer et je ne pus m’empêcher de faire une petite moue en le regardant alors se lever et penchant la tête. « Mais… ? », tentais-je de protester en me redressant et soupirant doucement en me laissant retomber dans le lit avec un monde de force pour m’en relever. J’avais envie de sa présence et qu’il ne dorme pas ou me parle ou quoique se soit ne me dérange pas. « Je parlais à voix haute pour qu’il m’entende en riant un peu. « Je t’aimmmmmmmmmmmmmme ! Reviens, mon amour... », je gardais alors les yeux fermés en relevant le drap et tentant de retrouver à nouveau le sommeil. Me retournant et me retournant encore dans le lit. Somnolant depuis une bonne petite heure et manquant de force, éprise par la fatigue et la somnolence pour aller le voir et m’installer dans le canapé avec lui. Puis je ne voulais pas le déranger. Peut-être qu’il voulait encore un peu rester éveillé ? Je ne savais pas vraiment comment agir. On peut être étrange quand on est sous l’emprise de l’alcool. Je l’avais déjà vu tout comme lui m’avait déjà vu quand j’étais un peu éméchée. Je finissais par tendre le bras vers l’endroit où j’avais posé mon jeans et attraper mon portable dans la poche. Je ne l’avais pas retiré car il faut dire qu’il était microscopique parfois. Oui, j’étais restée à la période ou les portables étaient petits et discrets pas comme les androïdes qui prennent la place dans 2 poches. Je composais alors le numéro de sa ligne fixe, un peu de mémoire car je somnolais encore un peu dans le lit. Je ne savais pas s’il allait répondre ou pas mais j’entendais déjà la sonnerie du téléphone retentir. C’était directement le répondeur qui s’enclenchait, peut-être par ce qu’il dormait ? Je n’en savais rien mais amusée bien que légèrement endormie, je parlais d’une voix en conséquence donc faible. « J’ai peur… toute seule dans ton grand lit, je suis sûre qu’il y a un monstre en dessous… il va me manger. Mon cœur, faut me sauver du vilain méchant monstre. Mon prince me ferait-il l’honneur de venir protéger mes arrières ? Oh toi… grand chevalier ! J’ai peur de m’endormir toute seule, je suis venue dans ce château pour me trouver en compagnie de ma brave prince Calzore… du royaume des… », C’est qui qui a bue de l’alcool ? Je me trouvais bête dans mes propos mais je ne savais pas quoi dire et je dormais presque en parlant ce qui n’arrangeait pas la chose. J’aurais pu me lever et aller le rejoindre. Je riais doucement en refermant les yeux et baillant. « … sauves-moi vaillant italien ! Bisous. », c’est sur ses mots que je reposais le téléphone en moque logue et coupant la communication qu’elle ait été sur messagerie ou pas, je me trouvais un peu folle mais j’étais comme ça alors on pourrait me pardonner. Mais sur ces mots et comme quoi l’effort était d’un compliqué… et bien, je fermais les yeux pour finir par tomber complétement endormie pour une bonne nuit. Qu’il me rejoigne ou pas, il était temps que je dorme.

• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 



avatar
loading...
MODERATEUR
✔ AGE : 28 ans
✔ METIER : Bosse dans le marketing et la communication
★ AVATAR : Josh Duhamel
© CRÉDITS : Avat: PoM Gif: Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 19149
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/07/1984

The Italian touch


✔ HUMEUR : In good moud
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)



My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Mar 13 Mar - 13:28
J'avais entendu la vague protestation de Pandy lorsque je m'étais levé pour aller dans le salon mais je voulais vraiment qu'elle puisse dormir tranquillement, déjà que la soirée qu'elle avait prévu était tombée à l'eau alors si en plus je lui faisais passer une mauvaise nuit j'allais m'en vouloir. Vu mon état je n'allais pas arrêter de bouger, en fait j'étais mal installé dans mon lit, ça n'allait pas... Peut-être que j'aurais aussi vite fait d'aller au toilette évacuer une bonne fois pour toute ce trop plein d'alcool mais ça m'embêtais que Pandy soit là. Je suis pudique de la cuite et ouais ! J'avais allumé la télé maintenant que je savais où se trouvait la télécommande, je m'étais installé sur le canapé pouvant gigoter à ma guise sans que cela n'embête personne.
Probablement que j'allais comater un peu avant de finir par m'endormir, mais malgré cette sensation de fatigue j'avais la nausée comme épée de Damoclès au dessus de ma tête, enfin de mon estomac plus exactement. Vu l'heure s'était le programme de la nuit avec au menu une série B pour ado complètement niaise et sans intérêt mais pour la situation s'était parfait.

Complètement déphasé je buguais sur l'écran suivant l'intrigue pas très riche de ce programme télé inintéressant, j'étais tranquillement en train de m'assoupir quand le téléphone sonna, je pensais que s'était dans la série en fait. Le moment présent et le sommeil se confondait je me disais qu'il fallait que j'ouvre les yeux pour m'assurer que ce n'était pas mon téléphone qui sonnait mais j'avais vraiment pas envie de bouger au risque de galérer à retrouver une position confortable ensuite. Le répondeur s'enclencha, signe que ça n'était pas dans la télé que ça sonnait tant pis... Je fronçais les sourcils en entendant la voix de Pandore, mon répondeur avait un soucis ou elle m'appelait vraiment depuis ma chambre ? La deuxième solution s'avéra être la meilleure, j'entendais ce qu'elle disait mais le sens des mots étaient un peu flou et surtout je n'avais pas du tout envie de me lever. Je crois que la fin du message m'échappa totalement alors que je m'endormais enfin, il était bien assez tard comme ça ou tôt le matin tout dépend du point de vue suivant lequel on se place. Tant pis pour la demoiselle en détresse le chevalier alcoolisé avait besoin de sommeil.

Boum, boum, boum, boum c'est ce qui se passait dans ma tête à ce moment là, comme si on me tapait sur la tête et s'était particulièrement désagréable surtout que j'aurais vraiment aimé dormir encore. Chaque son me paraissait décuplé au centuple, sensation insupportable... J'ouvrais les yeux difficilement me rendant compte que j'étais tout au bord du canapé et sur le point de tombé si j'avais bougé encore un peu. Passant une main sur mon visage je soupirais pour finir par me lever et me dirigeait au radar vers la cuisine à la recherche d'un cachet contre les maux de tête. Mais j'étais tellement à l'ouest que je ne trouvais rien « Mais elle est où cette boîte ? Merde... » découragé je m'asseyais sur un tabouret et attendais je ne sais quoi. Finalement je posais mes bras croisés sur le plan de travail et posais ma tête dessus, fermant les yeux pour finir ma nuit.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Mar 13 Mar - 15:05
Je tourne en rond
Parfois les surprises font plouf et ben ça arrive. C’est la vie ! On dit souvent qu’une bonne nuit n’est jamais comparable à une bonne journée. Bien que l’on dorme et que nous soyons en inactivité, notre cerveau ne l’est pas. Emplie de doux rêves, notre subconscient vit aussi. Il s’y passe des choses que l’on ne saura jamais. Des cauchemars que l’on se répète sans cesse et des rêves bien trop beau pour que l’on s’en souvienne car il nous enferme dans des espoirs que nous ne pouvons avoir comme la présence d’une mère ? Certainement. Le sommeil est plus rêveur… on peut y voir et faire ce que l’on désire dans notre tête, sans pour autant ne jamais s’en souvenir. L’inconscient, le subconscient… tellement de choses bien légères. Mon oreille interne n’était pas toujours habituée à la position du lit de Gianni, elle l’était mais là, elle n’avait pas envie de l’être apparemment tandis qu’après une bonne nuit réparatrice… je me réveillais sous le couci-couci des oiseaux qui n’étaient en fait que dans ma tête. Je les imaginais avec l’habitude de les entendre dans ma chambre comme je laissais toujours la fenêtre ouverte. C’était un peu féerique comme dans Cendrillon… se réveiller sous le chant des petits oiseaux. Non ? Enfin passons car l’important était que j’avais bien dormi même si je croyais qu’il était plus tôt que ça. Je souriais en lisant les 11 heures sur le réveil de Gianni en me redressant. J’avais la forme… J’étais fermement réveillée et prête pour une bonne matinée. Mais une moue s’affichait quand je remarquais être seule dans le lit tandis que je remontais un peu les draps sur moi en me rallongeant et fermant les yeux juste le temps d’émerger et là, je pensais. Une semaine de congé, punaise… j’allais drôlement m’ennuyer et le pire était que j’étais contente d’être en congé même si j’avais envie de bosser. Je savais que j’en avais besoin et j’avais vraiment des choses à faire que je remettais toujours au lendemain. Mentalement et en comptant sur mes doigts silencieusement, je m’énumérais mes choses à faire en tentant d’émerger. Cela réveillait mon cerveau tandis qu’il sortait de sa bulle des rêves pour revenir progressivement sur terre. Il s’activait et s’enclenchait en mode : debout Pandy. Là, la première chose de ma liste était : passer du temps avec mon ivrogne de petit ami qui était pudique de la cuite. Je ne suis pas au courant qu’il l’est car je ne m’attends pas à ce qu’il le soit avec moi, c’est étrange, non ? Je finissais par rouvrir les yeux et sortir du lit. Et crotte, je n’avais pas envie de m’habiller restant alors dans mon shorty et mon soutien à gorge pour finir par quitter le lit. Je fis des pas timides et léger, presque en frôlant les murs et étant sur la pointe des pieds. Comme une voleuse qui ne voulait réveiller personne. J’étais la petite gazelle ! La fille d’un agent de la CIA, tention, j’avais le truc pour ne pas me faire avoir dans une pièce bondée… ou pas, j’étais miss catastrophe qui en avançant se prit alors le pied d’une chaise une fois dans le salon en grimaçant et se mordant les lèvres pour retenir un juron. J’avais peur de réveiller Gianni et je ne savais même pas s’il dormait ou pas donc je me montrais… des plus discrètes. Une fois dans le salon, je regardais le canapé avec la télévision toujours allumée mais silencieuse sur une jeune qui passe des séries qui dirons-nous… sont des navets totalement ridicules et sans saveurs avec parfois des vraies bêtises en dialogues enfin je ne vais pas dire le contraire : quand on ne veut pas réfléchir et qu’on veut se détendre… les conneries de séries de ce genre sont les accessoires parfaits mais si l’on veut des vrais séries qui valent le coups : changeons de chaines. Je souriais les bougies et la table toujours prêtes en me disant que je devrais ranger tout cela mais c’est alors que je tiltais : Ou est-il passé ? Je m’aventurai alors à la cuisine en le voyant sur le comptoir et le regardant avec un sourire attendri. Il était chou quand il dormait. Enfin voyant les armoires ouvertes ou à moitié dans tous les coins, il me fallut peu de temps pour comprendre ce qu’il cherchait car j’avais aussi eue des cuites même si j’étais beaucoup moins habituée. Gardant le mode gazelle et maladroite qui tente de se faire discrète, j’approchais et déposais un tendre baiser sur son épaule en allant alors vers mon sac, je ne savais pas où il avait caché ses aspirines et donc pour éviter de fouiller partout, j’en sortis les miennes pour aller prendre un verre et y verser un peu d’eau. Je posais les aspirines et le verre d’eau près de lui mais pas de trop pour ne pas qu’il fasse des catastrophes en se réveillant. J’avais un peu mal pour lui dans le sens où c’était loin d’être confortable de dormir sur un tabouret mais je ne voulais pas le réveiller. Il avait surement besoin de dormir. Restant discrète et silencieuse pour le laisser se reposer encore un peu, j’allais m’occuper sans faire de bruits de débarrasser la table ainsi que ranger son salon et éteindre la télévision afin qu’elle se repose un peu. La pauvre, elle devait tourner en boucle depuis un bon moment. Il était tant qu’elle aussi fasse une petite sieste. Je revenais alors dans la cuisine après une petite demi-heure pour remettre de l’ordre dans son salon… à cause du dîner gâché d’hier… Je ne voulais surtout pas qu’il en reste des traces, je ne voulais pas qu’il s’en veuille. Autant passer à la journée. Des diners, il y en aurait encore et la vie continue. Oui, je suis vraiment de bonne humeur… Tout était cool, Raoul ! Je prenais même un peu de temps pour lui servir un jus d’orange, je savais que c’était assez bon pour la gueule de bois… vitamines aussi. J’approche alors au final en me mettant sur le tabouret voisin et caressant son dos du bout des doigts en le regardant dormir pendant au moins 10 bonnes minutes. Si je devais le réveiller, je voulais réellement que ce soit agréable et en douceur. Je ne voulais pas être trop brusque surtout qu’il devait être KO ou avec une bonne grosse migraine et peut-être même…. En très mauvaise position. En fait, je ne voulais même pas être à sa place, je m’attendais à coup sûr qu’il soit de mauvaises humeurs car je l’aurais été si c’était moi sur ce tabouret à dormir avec une grosse cuite ! Je souriais doucement en allant déposer un baiser dans son cou et allant chuchoter d’une voix extrêmement basse à son oreille. « Bonjour, l’ivrogne… », disais-je en retenant un peu mon rire mais qui m’échappait doucement. « Tu ne serais pas mieux dans ton lit ? », chuchotais mais cette fois, loin de son oreille. Les sons trop proches n’étaient surement pas trop conseillés lors d’une gueule de bois… « Je t’ai trouvé une aspirine et tu as aussi un petit déjeuner… prends le temps dont tu as besoin. Je suis à ton service ! », rajoutais-je. Ça se trouve, je parlais même seule ou alors il ne comprenait rien mais je testais… réveiller une personne allait toujours avec cette honte de parler dans le vide ou parfois même d’être juste là comme une idiote. J’avais l’habitude avec Lena. Je restais toujours là à caresser son dos et me demandant si mon réveil était efficace ou s’il dormait encore mais finissant tout de même par me redresser. C’est alors que mon téléphone sonna dans la chambre que je grimaçais car la sonnerie était un peu forte et parfaite pour réveiller un mort. J’avais oubliée de le mettre sur silencieux, et crotte. Je soupirais légèrement en me redressant pour retourner à sa chambre chercher mon portable en restant toujours discrète et loin d’avoir des pas de cachalots mais je ne sais même pas si un cachalot à des pattes au fond. Enfin bref. Je prenais alors mon téléphone en décrochant et souriant en entendant la voix de mon père. Il se demandait juste si j’avais dormie, tout simplement. Il pensait encore que j’étais au boulot apparemment, il s’inquiétait encore un peu de trop à cause de mon addiction à mon job en me rappelant à nouveau que c’était mauvais, très mauvais que je sois comme lui : une accroc au boulot et me sermonnant sans me laisser continuer sur le fait que ça lui coutait de ne pas être prés de ses filles et que comme lui, j’allais louper un passage de ma vie. Je soupirais en l’entendant grimaçant. « Papa… on en parlera plus tard, d’accord ? Je ne suis pas au boulot… mais tu m’aurais laissé le temps de le dire, j’aurais pu te l’annoncer. », je soupirais doucement en finissant par sourire. « Je ne suis pas comme toi, tu étais au bout du monde et moi je suis toujours à Sydney, on peut toujours me contacter et tout le monde sait où je suis en général… tandis que parfois je ne savais même pas ou tu étais… », il semblait rassuré et calmé en riant juste et me souhaitant une bonne journée tandis que j’hochais la tête. « Bonne journée… », je souriais en raccrochant et mettant le téléphone sur silencieux pour finir par hausser les épaules et carrément l’éteindre. Je le rallumerais plus tard, j’avais de bien plus importantes choses à faire. Je retournais alors au salon sans savoir si Gianni était réveillé ou pas ou alors juste en phase enfin je n’en savais rien en regardant un peu mes mains, je me disais : punaise… j’ai loupée mon vernis hier, faudra que je reprenne ça… j’ai l’air fine comme ça. « Désolée… c’était mon père. Il pensait que je bossais… », disais-je à nouveau à voix basse avec un léger petit rire mais pas trop pour que ma voix arrive tout de même à la cuisiner sans lui péter les tympans pour autant. J'avais dis ça du genre : comme si j'étais au boulot... je bosse jamais, il a fumé ? Non mais sérieux, je n'y suis jamais alors que je savais que c'était l'inverse mais être ici, était une évidence pour moi... bien plus naturelle qu'être au boulot même si c'était plus fréquent qu'on me trouve à la morgue qu'à la maison ou que chez Gianni. « Tu veux que j’aille chercher des croissants ? N’importe quoi ! Tout ce qui te passe par la tête… », je murmurais toujours sans trop avoir fait attention s’il dormait ou pas mais j’étais encore à regarder mais doigt. J’entrais alors dans la cuisine pour voir si je parlais seule ou non.

• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 



avatar
loading...
MODERATEUR
✔ AGE : 28 ans
✔ METIER : Bosse dans le marketing et la communication
★ AVATAR : Josh Duhamel
© CRÉDITS : Avat: PoM Gif: Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 19149
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/07/1984

The Italian touch


✔ HUMEUR : In good moud
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)



My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Ven 23 Mar - 19:09
Me rendormir à moitié sur le plan de travail n'était peut-être pas la meilleure chose que j'avais faite et ça n'était pas vraiment confortable mais j'étais tellement mal avec cette belle gueule de bois que je m'étais posé comme ça parce que je voulais encore dormir et que je n'avais pas l'envie de bouger plus. En fait je dormais presque bien malgré cette position peu confortable, mais je sortais doucement de mon sommeil pour être complètement dans les vapes. Je n'avais même pas calculé que Pandy était levée en fait je n'avais pas encore ouvert les yeux et donc pas vu le verre d'eau avec l'aspirine qu'elle avait eu la gentillesse de préparer pour moi. Là j'avais simplement une flemme incroyable de bouger mais surtout peur d'avoir de nouveau super mal à la tête ou que mon estomac me torture pour se venger des mélanges que je lui avais fait subir. Un peu déconnecté je ne savais même plus si je devais me lever ou alors rester là sans plus bouger jusqu'à ce que j'aille vraiment mieux... Cela dit mon dos commençait un peu à me faire mal.
J'entendis du bruit dans les environs, sûrement Pandy qui faisait je ne sais quoi dans le salon mais je penchais pour un peu de rangement c'est son truc ça ! Et puis elle entra dans la cuisine et posa un verre près de moi, j'avais entendu, je voulais ouvrir les yeux et lever la tête mais c'est comme si mon corps ne voulait pas répondre à ma demande, qu'il me lâchait parce qu'il avait vraiment la flemme de ne faire que ces deux petits mouvements. Je sentis sa main dans mon dos, j'eus alors encore moins envie de bouger pour pouvoir profiter de ce geste doux qui m'incitait cependant à me rendormir plutôt que le contraire.

Elle déposa un baiser dans mon cou et je souris légèrement en l'entendant chuchoter à mon oreille. S'était plaisant comme réveil, ça rendait le moment un peu moins difficile... Enfin tout est relatif bien sûr. C'est sûr que j'aurais été mieux dans mon lit à cet instant et je pense que c'est là bas que j'irais me réfugier quand un élan de courage me portera vers ma chambre. Mes yeux restaient fermés, s'était comme si je dormais toujours sauf que ça n'était pas le cas j'entendais ce qu'elle me disait. Je profitais des caresses dans mon dos me motivant petit à petit à enfin faire au moins un geste, mais au moment où j'allais bouger j'entendis la sonnerie du portable de Pandy, elle se leva et ça me coupa dans mon élan puisque j'avais l'intention de la prendre dans mes bras. Fausse alerte, je restais encore un instant mal installé puis me redressais doucement, je m'étirais un peu et pris le cachet d'aspirine avec le jus d'orange faisant ainsi d'une pierre deux coups. Je grimaçais légèrement ne sachant pas si mon estomac supporterait puis prenait le verre d'eau parce que j'avais horriblement soif. Complètement à l'ouest je me reposais contre le plan de travail mais pas longtemps parce que Pandora revint de ma chambre déclarant que s'était son père qui l'avait appelé pensant qu'elle bossait, sur le coup cette info m'était tout à fait inutile mais peu importe.

Enfin je me redressais pour de bon et réfléchis à sa proposition de petit déjà, je n'avais rien envie d'avaler à cette instant alors je fis une petite grimace qu'elle vit forcément quand elle entra dans la cuisine, je secouais doucement la tête et lui fit signe d'approcher « Non merci... J'ai trop mal, ça bourdonne dans ma tête... ».
Finalement je ne lui laissais même pas le temps de venir jusqu'à moi et me levais pour aller l'enlacer, m'appuyant franchement sur elle tant pis si j'étais lourd là j'avais besoin d'un soutien, d'un câlin et comme ma mère était à des milliers de kilomètres s'était ma petite amie qui serait mon réconfort, je savais qu'elle adorerait ce rôle en plus de ça.
« Je vais aller me mettre dans mon lit » je fis une moue « Après être passé par les toilettes et la salle de bain. » j'avais ingéré beaucoup de liquide, il fallait que je fasse la vidange et aussi que je me brosse les dents, hier soir ça n'a pas suffit et l'haleine alcoolisée c'est...Berk. Je reculais légèrement pour la regarder et fis un petit sourire « Tu reste avec moi ? ». J'avais bien entendu quand elle avait dit « Je suis à ton service » alors autant utiliser cette proposition, peut-être qu'elle allait regretter d'avoir dis ça...

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Lun 26 Mar - 14:40
Wake up & smile
Quand le soleil se lève, il faut commencer une bonne journée.
Je revenais de cet appel, je ne n’avais aucune idée qu’il serait réveillé où encore à savoir s’il commençait même à se réveiller quand je suis arrivée. Je me disais, punaise j’ai besoin d’une manucure et ça devient urgent, même. Je riais doucement à l’idée. Mes doigts étaient vraiment pitoyables là, le vernis un peu émaillé, j’avais oubliée de les refaire hier. Je me sentais un peu idiote à penser à ma manucure, là. C’est en entendant sa voix et du mouvement que je relevais ma tête vers lui en souriant doucement. « Hey ! », disais-je juste doucement en découvrant qu’il avait au moins les yeux ouverts. Je regardais les verres pour remarquer qu’il les avait pris en souriant à nouveau et penchant la tête quand il me faisait signe d’approcher. Je n’avais pas eue le temps d’approcher enfin j’étais disons à un mètre à peu près alors que je l’écoutais attentivement. Ça bourdonnait ? J’imaginais rapidement des abeilles. « Mon pau.. », je fus alors surprise quand il m’enlaçait en souriant doucement et me laissant faire malgré le poids mais cela m’amusait. « Attention… je vais finir à terre ! », je riais légèrement en étant toujours éprise de chuchotement plus vite que de voix normales. Migraine attention, ne pas aggraver la migraine. Je détestais quand les gens parlaient trop fort alors qu’on a la migraine. Je n’allais pas faire ce que je n’aimerais pas qu’on me fasse et surtout pas à lui. Je lui caressais le dos en restant contre lui et passant les bras autour de lui. Malgré le poids, je m’en fichais, je voulais le soutenir. J’avais surtout dis ça pour rire sachant qu’un mur me retiendrait si je perdais équilibre ce qui était impossible, j’étais bien. J’adorais effectivement ce rôle et me retrouver dans ses bras, c’était réconfortant. Je souriais en l’entendant dire aller dans son lit, c’était normal… un tabouret et un plan de travail est certainement pas vraiment comparable au luxe d’un matelas et d’un bon oreiller. Je le comprenais mais riant en entendant la suite car au fond, c’était normal. « Oui, faudrait… », je lâchais légèrement l’étreinte quand il reculait pour juste poster mes mains sur ses hanches et les remonter vers ses joues en entendant sa question. Je lui offris alors un joli sourire, rassurante au possible. « Ou voudrais-tu que j’aille ? », je disais ça de façon à dire que oui, je restais et que là, je ne me voyais pas ailleurs. Mais je n’avais pas directement comprise qu’il voulait dire… rester avec lui dans les toilettes et la salle de bain, je pensais… simplement en gros, la journée et tout enfin il fallut peu de temps pour que je comprenne et sourit. « Très romantique notre matinée… », je riais doucement en approchant ses lèvres mais reculant légèrement pour au final y poser un baiser au coin. Tout ce que je voulais, c’était l’embrasser mais l’idée était mauvaise au final. J’avais bien fais de reculer… Je caressais doucement sa joue en descendant l’autre main à la sienne en lui prenant. « Je te suis ! », le suivant alors vers la salle de bain, je ne savais pas du tout ou j’allais me mettre ou ce que j’allais faire. Que devais-je faire ? Lui tenir les cheveux ? Je regardais rapidement ses cheveux en me disant que j’aurais du mal donc je pourrais rayer cette occupation. J’avais aussi d’autres solutions comme juste être dans la pièce et chipoter sur ma manucure. « Dis… t’as une lime à ongles ? », rajoutais-je en riant doucement sans trop savoir s’il en avait une mais c’était surtout simplement pour savoir quoi faire ou même détendre la situation qui s’annonçait étrange et peu commune. C’était une première. Une fois dans la salle de bain, je lui souriais en le regardant. « Je vais prendre une douche pendant ce temps, ça t’ennuie pas ? Si t’as besoin de moi… au pire tu cries… », j’attendais d’avoir sa réponse, n’importe quoi, un oui ou un non enfin de voir si ça l’ennuyait ou s’il avait vraiment besoin de moi pour lui tenir la main. J’avoue que même si c’était figeant sur le moment et qu’au fond cela ne me dérangeait pas, j’y sentais tout de même une petite gêne d’être juste à côté sans savoir quoi faire mais je ne voulais pas être loin. « Pour le meilleure et pour le pire, je ne suis pas loin ! », je riais doucement en le regardant et haussant une épaule. Au fond, c’était la même pièce donc je resterais là quoiqu’il arrive mais la douche masquerait les bruits, les odeurs et tous autres accompagnements à la vidange. C’était bizarre rien que d’y penser mais au fond, naturel. Je savais que ça se passerait à nouveau et j’avais l’habitude déjà un peu. Faut dire qu’on est en couple depuis une année, ça faisait déjà long au fond. Je commençais à m’habituer à tout ça. Je commençais à trouver mes marques même si j’avais la clé, j’avais tout de même parfois un peu de mal à prendre mes marques chez lui… souvent peur de déplacer ou m’imposer dans son espace vital, étrange. Je finissais par sourire avant de rajouter. « Et si tu veux… tu peux me rejoindre après… tu seras encore plus propre que monsieur propre ! », je souriais doucement en passant la main dans ses cheveux un peu sans sens… le pauvre, il avait l’ai de sortir d’un concert punk !

• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 



avatar
loading...
MODERATEUR
✔ AGE : 28 ans
✔ METIER : Bosse dans le marketing et la communication
★ AVATAR : Josh Duhamel
© CRÉDITS : Avat: PoM Gif: Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 19149
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/07/1984

The Italian touch


✔ HUMEUR : In good moud
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)



My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Ven 6 Avr - 20:00
Sur le coup je ne m'en aperçu pas mais en fait je crois bien que Pandy n'a pas bien compris ce que je voulais dire. J'étais content qu'elle décide de rester ici pour la journée, du moins je le comprenais comme ça. J'arquais un sourcil à sa remarque sur la nature de notre matinée « Romantique... Euh... » elle avait dit ça avec ironie je l'avais bien sentie mais je ne comprenais pas ce qu'elle voulait dire. J'allais jusqu'à la salle de bain je savais que je devais aller chercher des fringues dans ma chambre avant mais j'étais tellement à l'ouest que j'avais déjà zappé, je hochais la tête à sa question « Oui dans le deuxième tiroir là. » je désignais le petit meuble blanc derrière elle et m'apprêtais à ressortir quand elle déclara prendre une douche en attendant je me mis à rire « Vu le temps que tu passe sous la douche j'ai largement le temps d'aller chercher mes affaires d'aller aux toilettes et de revenir... » je haussais les épaules « Ca ne m'ennuie pas mais... Pourquoi je crierais ? » là j'étais vraiment perplexe et puis quand elle parla du meilleur et du pire d'un coup ça a fait "tilt", j'écarquillais les yeux « Non mais t'as pas cru que... Que j'allais...Vomir ? » je secouais la tête doucement et riais un peu, s'était assez drôle comme quiproquo « Je vais juste... Faire pipi comme on dit ! », la conversation volait haut il n'y a pas à dire et encore je m'étais retenu de dire que j'allais pisser puisque s'était de ça dont il était question. J'avais du mal à retrouver mon sérieux et pourtant dans mon état rire s'était un peu une épreuve. Je lui adressais un sourire « Commence ta douche, j'arrive. » j'avais bien l'intention de la rejoindre surtout parce que ça irait nettement plus vite que d'attendre qu'elle ai terminé mais aussi pour le petit massage auquel j'aurais sûrement droit, je commençais à bien connaître les petits trucs que Pandy fait quand je suis fatigué ou un peu patraque, à vrai dire c'est réconfortant même si par moment je me retiens de lui dire que je n'ai pas dix ans.

Allant donc dans ma chambre je pris des affaires que je posais ensuite dans la salle de bain avant d'aller aux toilettes, je sais ce n'est pas le circuit le plus logique mais je ne suis pas en état de faire preuve de logique. Une fois ma simple vidange faite je retournais dans la salle de bain « Sérieusement tu as vraiment cru que j'allais être malade ? » je me déshabillais et pendait mes affaires pour ne pas les laisser traîner, pas mal hein ? Je suis plutôt ordonné en fait, même si parfois il y a des petits trucs par-ci par-là j'essaye que ça reste rangé, surtout depuis que j'ai donné un double des clés à Pandora à vrai dire. Une fois nu je la rejoignais sous la douche et soupirais d'aise en sentant l'eau chaude sur ma peau « C'est gentil de bien vouloir rester avec moi alors que je vais sûrement passer ma journée couché à me plaindre parce que je me sentirais mal. » prenant conscience qu'il y avait peut-être un quiproquo sur ce sujet là aussi je repris « Du moins si c'est pour le fait de passer la journée ici que tu as accepté de rester. » le doute était léger à vrai dire parce que même s'il y avait mal entendu à moins d'une chose importante à faire j'étais presque certain qu'elle allait volontiers rester avec moi je lui souriais tout en prenant le gel douche pour me savonner « Je promets d'essayer de ne pas être trop chiant pour pas que tu regrette de rester... » pas besoin du regard implorant mais je fis quand même une petite moue qui montrait bien que j'avais vraiment envie de l'avoir prêt de moi. S'était un peu égoïste parce que je voulais que l'on s'occupe de moi et ne pas affronter ça tout seul, mais en y réfléchissant c'est aussi ça être en couple pouvoir compter sur l'autre. Là dessus j'admets que je n'étais pas du tout à plaindre, parfois Pandy prenait même trop à coeur de vouloir être là pour moi et ce que je lui avais dit quand nous étions simplement amis comme quoi elle devait penser à elle était toujours d'actualité.

Cette petite douche était vraiment un moment agréable mais je ressentais quand même la fatigue, je ne mis pas trop de temps à me savonner et tournais ensuite le dos à Pandy « Est-ce que tu peux me frotter le dos, s'il te plaît ? » la réponse je la connaissais déjà et je me contentais d'en profiter pour fermer les yeux un instant, ça me faisait un bien fou et dans ma tête ça cognait déjà moins « Je n'ai pas faim mais toi peut-être... Si tu veux commander une pizza ou je ne sais pas hésite pas et prend ma carte. » je n'allais pas laisser la femme que j'aime mourir de faim non ?
Une fois rincer je sortis de la douche, donnant sa serviette à Pandy je me séchais rapidement avant de mettre la mienne autour de ma taille pour pouvoir aller me brosser les dents « Je vais dissiper les restes de la bière d'hier... » l'haleine alcoolisé c'est déjà désagréable pour moi alors je ne voulais pas en plus qu'elle le subisse. Du dentifrice bien mentholé et un long brossage rien de tel, un petit bain de bouche après ça et j'étais de nouveau embrassable avec une haleine bien fraîche. Aussitôt j'allais lui voler un baiser « Désolé pour la soirée d'hier » j'y étais pour rien je le sais mais elle s'était donné du mal et ça m'embêtait que se soit tombé à l'eau « Même sans avoir pu profiter de cette surprise ça me fait plaisir. » maintenant que j'avais les idées plus claires je m'en rendais encore plus compte, s'était vraiment adorable de sa part. Je m'habillais rapidement et lui pris la main pour aller dans ma chambre, j'allais directement m'installer dans mon lit et cette fois je n'avais pas prévu d'en bouger. Une fois bien calé j'ouvrais grand les bras en guise d'invitation « Et maintenant le plus important... Mon doudou pour la journée. » s'était dingue ce que Pandy pouvait rendre les choses moins difficiles à supporter par sa simple présence.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Sam 7 Avr - 16:42
Wake up & smile
Quand le soleil se lève, il faut commencer une bonne journée.
Je riais doucement en l’entendant répéter Romantique et me demandant un peu pourquoi il semblait ne pas comprendre mais je ne me doutais pas de l’incompréhension de celui-ci et même pas du tout une seule seconde pour tout dire. Je souriais alors en cherchant dans le deuxième tiroir après une lime et la préparant pour après la douche en lui souriant et le remerciant du regard. Je fronçais les sourcils quand il disait que ma douche serait largement longue mais riant quand il me demandait pourquoi crier en fronçant les sourcils. « Si tu veux… un calinou ? », disais-je en riant un peu amusée même si d’après mes pensées, je ne pourrais pas lui faire un calinou car enfin bref, je ne me rendais toujours pas du quiproquo mais d’après son regard : lui oui. Je riais doucement en l’entendant et rougissant en riant doucement. « Oups… », j’hochais légèrement la tête du style supppppppper gênée et riant. « Bahhhhh… bon pipi, mon cœur ! », je riais en tentant réellement de ne pas trop rougir sous la gêne. « Je tiens ça de ma sœur, le côté tarte ! », je le regardais en me demandant de quoi nous parlions réellement et me disant que c’était un monde de fou. Secouant alors la tête en riant. Je le regardais rire en lui donnant un petit coup sur l’épaule avec un petit « Mais… »par ce qu’il se moquait de moi et avec une petite moue enfantine et un peu gênée, je riais quand il me disait d’aller sous la douche en hochant la tête. « D’accord ! », je filais alors sous ma douche en lui souriant et retirant mes sous-vêtements et les posant bien sûr dans un petit coin sagement pour hop dans la douche. Je profitais un peu de la douche en réglant un peu avec difficulté la chaleur et lâchant un grand « Ah… » en reculant quand elle fut trop chaude d’un coup et surement bien trop pour ma peau mais au fond c’était surtout la surprise qui m’avait fait reculer. Ensuite réglant, je l’attendais en commençant à me laver et me rinçant aussitôt et l’entendant revenir, je sortais la tête de la douche en riant. « Ben… », je fis une petite moue. « Oui ! », je finis alors par sourire en retournant dans la douche et l’attendant alors me dire que c’était gentil. Je ne pouvais pas m’empêcher de rire en l’entendant et me dire que j’allais sans aucuns doutes m’amuser. Je sentais déjà que cela pourrait être amusant de faire la Gianni Sitter pendant la journée. Je me doutais réellement que ça pourrait être drôle et non pas chiant. « Cool… », J’avais peu souvent l’occasion de passer des journées complètes avec lui depuis quelques temps et même s’il allait être mal… je m’en fichais car c’était ce qui comptait vraiment. Je secouais la tête en l’entendant pour lui sourire. « Avec toi tout simplement… chiant ou pas, je te supporte ! », je lui fis un sourire moqueur. « C’est pas comme si ça allait me changer de d’habitude ! », je fis un petit rictus en me vengeant un peu de sa moquerie pour le quiproquo de tout à l’heure et hochant la tête quand il promettait de ne pas être trop chiant et que je souriais. « Pas besoin ! », je voulais qu’il soit juste lui et pas qu’il se retienne au fond, je l’aime pour ce qu’il est. Je ne voulais pas qu’il se retienne rien que pour ne pas me faire fuir. Je souriais à sa moue en lui volant un baiser. Et sans répondre à sa question, j’allais aussitôt dans son dos en le caressant et prenant le gel douche pour lui faire un massage des dieux et profiter juste d’une douche agréable avec lui. Je souriais en l’entendant et allant déposer un baiser à sa nuque en riant doucement. « T’en fais pas, j’ai encore des restes et là, je n’ai pas faim ! », je n’avais pas encore réellement faim pour l’instant surtout que j’étais habituée à manger un peu moins depuis que je me forçais un peu trop au boulot. J’étais étrange, je me donnais à cœur mais dans tout ce que je faisais et comme j’avais tendance à faire bien trop de choses comme aider Lena, passer du temps avec Gianni, avec mon père aussi ou avec mon frère et encore depuis peu en donnant des cours de guitare aux orphelins enfin… je devais trouver mes priorités. Quand nous sortions, je prenais aussitôt la serviette en souriant. « Merci ! », j’hochais alors la tête en riant. « Fais vite, je donnerais de l’or pour juste t’embrasser. », rajoutais-je alors en lui souriant et me séchant à mon tour pour enfiler ce que j’avais pris de rechange (Je ne sais plus du tout si j’avais dis qu’elle avait pris des fringues avec ou pas sauf qu’elle n’avait pas pris de nuisette) c’était simplement un short en coton blanc et une petite blouse toute simple pour dire de passer une journée confortable. Je le laissais faire en brossant rapidement mes cheveux après avoir brossé aussi mes dents mais bien moins en récurent que lui et nattant mes cheveux alors qu’ils étaient mouillés en riant. Au moins… nattés, ils n’allaient pas vraiment m’ennuyer donc pratique et quand ils seront secs, je pourrai enfin les détacher. « Je devrais les sécher ! », je prenais alors la lime en limant mes ongles et le regardant se rendre embrassable en riant une fois son baiser volé en faisant une petite moue en l’entendant dire être désolé. « Ce n’est pas grave ! », disais-je doucement en hochant la tête. « On remettra ça. », disais-je alors en finissant de limer mes ongles en finissant par remettre la lime dans son tiroir et le suivant en souriant. Je le regardais s’allonger en riant ! « Ohoh ? », je regardais alors dans la chambre un peu partout et fronçant le nez. « Il est où ? », je finissais par me pointer du doigt en riant. « C’est moi le doudou ? », je fis un rictus en approchant et allant dans ses bras en m’y glissant afin de me poser contre lui et déposer un baiser dans son cou et remontant alors à ses lèvres en l’embrassant avec tendresse et souriant alors contre ses lèvres. « Tu sais… je pourrais devenir ton doudou à domicile un jour ? », je n’en revenais pas même de dire ça mais en gros, oui… je parlais sérieusement. « Enfin… je veux dire ! Toi et moi… rien que nous ? », je souriais en lui volant un baiser et me disant que c’était surement lancé ainsi sur un coup de tête et au fond, je n’y avait pas encore réfléchi avant. Je ne savais pas pourquoi j’avais fait cette proposition en riant doucement et le regardant avec tendresse. « Oublies… je ne peux pas, j’ai Lena… je ne pourrais pas la caser avec Lukas dans un tiroir ! », rajoutais-je en souriant doucement sans me demander ce qu’il en pensait à l’idée. Mais je craignais sur l’instant aussi qu’il pense que je ne voulais pas de cette idée pour rester avec Lena ou même qu’il le prenne mal mais pourtant j’avais lancé sans vraiment y réfléchir l’idée. Je ne savais pas vraiment pourquoi et c’était sorti. Je savais que Lena m’en voudrait et pourtant je savais aussi que je devrais décrocher de ma petite sœur car parfois je me sentais de trop dans le duo entre Lena et Lukas… Je le regardais attentivement en souriant et me disant réellement que je ne voulais pas qu’il pense que je ne le voulais pas et que c’était sorti ainsi. « Pourtant ça serait génial ! », finissais-je par rajouter en posant la tête dans son cou et y déposant plusieurs doux baisers en me disant que j’allais le détendre au possible. Le rôle d’une femme ou d’une petite amie, non ? Caressant son torse en passant la main sous son t-shirt, je riais doucement. « Dis-moi… qu’est ce qui m’attend comme caprice ? », demandais-je en me demandant réellement ce qui m’attendait.

• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 



avatar
loading...
MODERATEUR
✔ AGE : 28 ans
✔ METIER : Bosse dans le marketing et la communication
★ AVATAR : Josh Duhamel
© CRÉDITS : Avat: PoM Gif: Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 19149
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/07/1984

The Italian touch


✔ HUMEUR : In good moud
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)



My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Dim 15 Avr - 13:16
J'étais plutôt lucide quant au fait d'être chiant lorsque je suis malade, très fatigué ou que j'ai la gueule de bois, mais à vrai dire qui peut se venter de ne pas être pénible au moins un tout petit peu dans ce genre d'état ? Pandy disait que l'important pour elle s'était d'être avec moi que je sois chiant ou non, le pire c'est que je savais très bien que s'était vrai. Pas besoin de faire d'effort, mais j'allais en faire quand même du moins je n'allais pas pousser le bouchon trop loin même si parfois on n'est pas toujours conscient de dépasser les bornes. « Je suis adorable... Dis pas le contraire. »
Propre, l'haleine fraîche j'étais prêt à me reposer après cette grosse soirée de la veille tout ne passant du temps avec Pandy, au final l'après midi allait être plutôt agréable. Je m'étais installé sur mon lit, attendant que ma jolie Gianni sitter me rejoigne j'avais pré senti qu'elle allait se faire un peu désirer, c'est son truc ça de faire comme si ça n'était pas à elle que je m'adressais. Je lui adressais un large sourire « Non derrière toi, le nounours ! » il n'y avait rien derrière elle mais il fallait bien que j'entre un peu dans le jeu. « Ça se pourrait bien que mon doudou soit une jolie brune répondant au prénom de Pandora. », enfin elle se décidait à me rejoindre et aussitôt je refermais mes bras autour d'elle tout en répondant à son baiser.

Est-ce que j'avais bien compris ce qu'elle venait de sous entendre ? Elle envisageait que l'on habite ensemble ? Cette idée m'avait déjà effleuré l'esprit c'est vrai, j'aurais pensé que petit à petit ayant les clés de chez moi elle passerait d'avantage de temps ici mais finalement ça n'avait pas été très flagrant et finalement avec nos emplois du temps respectif on se voyait de manière assez irrégulière. Je lui souriais et allais dire quelque chose quand elle précisa sa pensée, me confirmant ainsi que j'avais bien compris ce qu'elle avait voulu dire et quand je voulu lui répondre aussitôt elle se mit à rire en me disant d'oublier... Je fis une moue dubitative, Lena et Lukas prenaient de la place dans sa vie et s'était normal s'était sa famille mais elle faisait toujours passer ses envies après alors qu'il était temps qu'elle puisse profiter de son bonheur. Il y avait déjà du mieux parce que je faisais tout pour que se soit le cas mais par moment comme là, Pandy se remettait au second plan. « J'ai le droit de donner mon avis ? » après tout j'avais quand même mon mot à dire non ? Elle ajouta en plus que se serait génial ce qui ne fit qu'ajouter à ma confusion mais je comprenais rapidement qu'elle était très confuse sur le sujet. « Je sais que tu adore ta maison et tu veux être présente pour Lena mais tu me l'as déjà dit Lukas et elle prennent beaucoup de place, il est temps aussi que tu te décharge de ça au quotidien. » je haussais les épaules « Ça ne t'empêche pas d'être présente pour eux, mais en ayant vraiment ta vie. Et puis ton père est là, ce n'est pas comme si ils étaient abandonnés... » le téléphone ça marche bien pour se donner des nouvelles et ce n'est pas comme si 200 km allaient se mettre entre elle et sa soeur. « En tout cas je trouve que ça pourrait être une bonne idée, on peut toujours prendre le temps d'y réfléchir plus sérieusement, ok ? » à ces mots je déposais un baiser sur ses lèvres tout en caressant son dos, je n'avais pas peur de m'engager plus dans notre relation parce que j'étais heureux avec elle et que les choses avançaient petit à petit depuis un an que nous étions ensemble.

Pandy me demanda à quels caprices elle allait être confronté et je fis un petit sourire en coin « Ça dépend... Et puis je vais pas te dire ça gâcherais l'effet de surpris. » en tout cas une chose est sûre c'est que je voulais dormir un peu parce que j'avais du sommeil manquant et que je sentais la fatigue me peser un peu. Calant mon visage dans son cou je chuchotais « Un câlin déjà comme ça je vais m'endormir tranquillement pour une bonne sieste avec ma chérie dans mes bras. » je déposais quelques baisers dans son cou avec douceur « Il faudrait mettre le réveil à sonner vers 16h pour que l'on ne dorme pas toute l'après midi quand même. » s'était ma première requête donc je n'étais pas très exigeant.
Fermant les yeux je sentis le sommeil m'emporter assez rapidement, je ne sais pas ce que nous ferrions pour le reste de la journée mais l'essentiel était que nous la passions tout les deux, rien que nous. Cette idée d'habiter ensemble s'était invitée dans ma tête à présent et j'allais y repenser s'était certain. Une nouvelle étape dans ma nouvelle vie, mais pour une fois je n'avais pas peur que tout s'effondre, j'étais confiant.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  



avatar
I Shall Believe
Fondatrice
✔ AGE : 25 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Médecin Légiste
✔ ETUDES : .
★ AVATAR : Nina Dobrev
© CRÉDITS : Crazy Bunny
✔ MESSAGES : 30349
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10/01/1987


Gianni property
Do not touch


✔ HUMEUR : Plutôt bonne
✔ EN JEUX : Possible (voir le sujet)
✔ SURNOMS : Pandy, Panda, ou Pandy-Panda... le petit ourson de chine. Pandy-Panda... tout droit de l'Himalaya. Je suis déjà dehors !
✔ LA CITATION : L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, mais celui qui ne laissera pas exister le prochain.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   Lun 16 Avr - 11:19
Wake up & smile
Quand le soleil se lève, il faut commencer une bonne journée. Oh oui, il était adorable et je n’allais pas dire le contraire, j’hochais la tête en lui offrant un peu sourire et me laissant guider à la chambre en le regardant alors s’installer dans son lit et voulant m’amuser un peu sous le faire d’être son doudou. Ce sont des petits trucs du quotidien que j’apprécie un peu, le petit jeu mais aussi un peu de taquinerie bien placée. J’avais l’habitude de le faire languir parfois que ce soit dans ce genre de moments comme ceux-ci ou même dans le bain et pourquoi ? J’aimais ça. Cherchant alors le nounours, comme une cruche, je m’étais retournée quand il montrait qu’il se trouvait derrière, je m’étais faites avoir comme une bleu en riant et hochant doucement la tête en l’entendant dire que c’était moi avant de le rejoindre en l’embrassant. J’étais un bon nounours, non ? Tout doux et tout câlin. Bien posée dans ses bras, je me mis à papoter en laissant sous-entendre que le nounours pourrait peut-être même rester vivre ici enfin pas aussi vite et pas de suite mais aussitôt, je reculais. Que penserait Lena ? J’étais perdue, je savais qu’elle m’en voudrait quand même un peu de partir ou même… enfin je ne savais pas vraiment mais même si c’était entre Lena et Lucas maintenant, j’avais besoin de rester dans le coin, c’était complexe et pourtant j’avais réellement envie d’une évolution avec Gianni. Approfondir un peu les complicités de notre couple et découvrir ce qu’on pourrait vivre encore ensemble. Je me rattrapais réellement sans vraiment lui laisser le temps de réagir et je ne me doutais pas une seule seconde qu’il serait prêt. Peut-être que j’avais aussi un peu peur de sa réaction suite à cette proposition que n’avait pas vraiment été réfléchie. Je n’y avais pas pensée, c’était sorti sur le moment comme deux et deux font quatre pourtant. C’est alors que j’avais terminé que je souriais en hochant la tête alors qu’il demandait pour donner son avis, je me sentais un peu idiote de ne pas l’avoir laissé faire avant de laisser mes pas retourner malgré moi en arrière. Je lui laissais la parole en ajoutant alors que ça serait génial et l’écoutant attentivement. Un brin surprise, je ne savais pas quoi dire. Il avait raison et je le savais mais c’était plus fort que moi de penser à Lena et la faire passer en avant, c’était toujours ce que j’avais fait depuis d’années. C’était tout ce que j’avais fait depuis des années : m’occuper de Lena et la faire passer en avant. C’était mal, je devais arrêter et je le savais. Je devais penser plus à moi. J’étais sur le cul, un peu surprise qu’il soit plus prêt à faire ce pas que moi, je le suis. Enfin je l’étais et m’engager n’était pas réellement un problème même si parfois je me disais encore : Et si je le perds aussi ? Je ne voulais pas ça, je ne voulais pas du tout que cela arrive car j’y étais encore plus amoureuse que Stan ou même Jayden. Je savais que je pourrais faire beaucoup pour lui mais étais-je prête à aller jusqu’à lâcher Lena pour construire une vie avec lui ? Peut-être mais pas consciemment pour l’instant. Il fallait que j’y réfléchisse, c’était certain et finissant par hocher doucement la tête sur l’instant… j’ajoutais juste… « Ok, on peut y réfléchir ! », je fis une petite moue en le regardant. « Je t’aime ! », j’avais envie de le dire sur le moment surtout que je me sentais bête de penser encore à Lena avant nous et c’était plus fort que moi. Je ne savais pas s’il comprenait l’attachement que j’avais à Lena. Il faut dire que c’est un peu la seule personne qui ne m’avait jamais abandonnée. Avant de me lancer, j’avais besoin d’être certaines qu’il ne partirait jamais et là, parfois… j’avais encore cette petite crainte que le bonheur n’était que de courtes durées. Cette crainte qui est un peu une hantise. Je n’étais pas vraiment certaine de moi et en avoir envie ? Oui, j’en avais envie. J’étais bien ici au lieu d’être à la villa pour mon seul moment de congé, non ? C’était un peu preuve qu’il était bien plus important. J’en venais alors à changer de sujets en demandant ce qu’il me réservait et souriant doucement en l’entendant répondre à cette bénigne question. « Oh… », L’effet de surprise ? Pourquoi pas. Profitant de son souffle dans mon cou et ses murmures pour m’apaiser, je souriais doucement à ses mots et hochant la tête. « Ta chérie en est honorée ! », disais-je en riant légèrement et me disant que punaise l’année était passée comme une flèche, je m’étonnais moi-même que nous soyons déjà ensemble depuis une année et me disant que c’était surement la plus belle des années depuis la mort de maman. Je profitais des baisers en hochant la tête et laissant un peu « Hum hum… », Échapper tandis que j’étais trop bien là pour réagir et bien oui, je profitais du petit moment et je me laissais fondre dans ce câlin en oubliant ce qui nous entourais. J’en avais besoin après des jours et des jours de boulots au fond, un câlin rassurant. J’attendis un peu qu’il s’endorme avant de mettre le réveil et me recaler contre lui en faisant une sieste légère même si je n’avais pas rattrapé toute mes heures mais que j’étais en pleine forme, je trouvais quand même le moyen de me rendormir mais cependant me réveillant avant même la sonnerie du réveil que je coupais pour lui offrir un réveil en douceur. J’avais ensuite été la parfaite petite amie enfin presque en passant du temps avec lui et m’occupant de lui, mangeant aussi les restes par ce que je n’aimais pas jeter. J’étais là et je ne comptais pas le laisser comme je lui avais promis… je restais et prenais soin du petit italien qu’il est.

• • • • • • • • • • • • • • • • •



PANDORA ♥️ I LOVE YOU Ton regard n'est que le miroir de mon âme. Quand tu poses les yeux sur moi, je me sens unique. Quand tu me murmures, je les ressens. J’entends ton cœur qui bat aussi fort que le mien. Cette chamade des organes qui ne font qu'un lorsque tu embrasses mes lèvres. Cette électricité qui en émane. Cette impression que rien ne compte, sauf moi. Ce regard qui me dit : Je t'aimerais toujours. Est-ce si facile d'aimer quand on est aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oh-sydney.net 





MessageSujet: Re: Surprise... euh... personnes ? @ Gianni   
Revenir en haut Aller en bas
 
 

Surprise... euh... personnes ? @ Gianni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« OH » SYDNEY’S TEMPTATION ::  :: Cimetiére des rps terminés-