Hey sister, always alive ? - pv. olivia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



avatar
Girl with
a broken smile
✔ AGE : 24 ans
✔ SEXE : Féminin
✔ METIER : Photographe.
★ AVATAR : Ashley Greene ♥
© CRÉDITS : TUMBLR & Burning Cage
✔ MESSAGES : 4997
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 12/08/1987


✔ HUMEUR : Anxieuse.
✔ EN JEUX : Il va falloir le créer
✔ SURNOMS : Eden - Deden
✔ LA CITATION : L'Homme est un loup pour l'Homme.




My Life
Relations Ship:

MessageSujet: Hey sister, always alive ? - pv. olivia   Dim 13 Nov - 0:06





Hey sister Always alive ? •
Elle sortait de plus en plus, se bougeait de plus en plus pour fuir son passé, éviter de s’enfoncer dans une déprime qui, elle l’avait réalisé, était plus inutile qu’autre chose. Alors elle sortait, mais jamais la nuit, sûrement la superstition qu’il arrive plus de chose la nuit que le jour… c’est cela oui, dans une ville comme Sydney, c’est du pareil au même, comme toutes les métropoles du monde d’ailleurs. Mais peut-être qu’au fond, elle gardait espoir que quelqu’un voit la scène si jamais il lui arrivait quelque chose. Et quand elle pensait à ça, les images atroces de ce qu’il lui ai arrivé lui viennent en tête. Alors elle évite d’y penser, elle se contente de continuer sa route juste en évitant les sorties de nuit, seule. Elle allait bientôt reprendre les soirées entre amis où ils sont plusieurs, où plus rien ne compte sauf eux et leurs joies, elle en était certaine. Mais avant cela, il fallait absolument qu’elle se reprenne en main avant que cet espoir ne s’éteigne. C’est d’ailleurs ce qu’elle faisait ce matin là, assez tôt, à chausser ses chaussures de sport. Elle allait courir un peu au parc, ça ne pouvait lui faire que du bien. Attachant son rottweiler que son frère lui a acheté il y a quelques semaines maintenant, elle s’empressa de tout fermé et d’aller à pied vers le parc. C’était dommage, elle n’avait pas pu gardé le bulldog à la base parce que ses chiens avec leur nez écrasé sont incapables de courir longtemps sans risque de s’étouffer enfin bref. Elle arriva assez vite au parc et c’était partit pour une bonne heure de course. Elle laissa la muselière au chien mais le détacha, de toute façon à cette heure-ci, a part les canards, il n’y a presque personne, sauf les coureurs matinaux comme elle.

Tout se passait comme elle le voulait, jusqu’à ce qu’elle aperçoive de loin une personne qui lui était familière, surtout physiquement parlant puisqu’elle lui ressemblait comme deux gouttes d’eau. Qu’est-ce qu’elle foutait là au juste ? Derrière un arbre, Eden observait sa sœur comme on peut se contempler dans un miroir. Leur dernière discussion datait de plusieurs années, même dans les réunions dites familiales, Eden ne prêtait même pas attention à sa sœur, se mettant loin d’elle et n’échangeant qu’avec ses frères et ses parents. Vous imaginez donc bien que rares étaient les repas de famille où elles y étaient toutes les deux. Et là encore, derrière son arbre, elle restait loin d’elle, mais ça, c’était sans compter sur Tamaro, son chien, qui fonçait droit sur Olivia, la prenant sûrement pour Eden. « Et merde, bordel. » C’était trop tard de toute façon, le chien était dans ses jambes a réclamer des caresses et à vouloir jouer. Eden n’avait plus le choix que d’approcher puisque même en appelant le chien, sa sœur l’aurait probablement vue. Les mains dans les poches de sa veste elle s’avançait. Elle qui voulait s’en sortir, elle qui voulait oublier son passé, ça lui revenait en pleine figure. Chaque pas lui rappelait un baiser qu’ils avaient échangés, chaque pas lui rappelait chaque caresse qu’elle avait pu voir avant qu’ils ne s’aperçoivent de sa présence dans la pièce. Disgusting.

Son regard était devenu plus intense, plus noir et beaucoup plus expressif. Attrapant le chien par le collier elle releva ses iris vers sa sœur, son clone… du moins en apparence alors qu‘elle passait le collier du chien, sûrement pour éviter qu‘il lui fasse de nouveau une aussi mauvaise surprise. D’habitude plutôt calme, c’était à son tour d’être en colère, à son tour d’être sur les nerfs de la voir ici. Question légitime. « Qu’est-ce que tu fous à Sydney Olivia ? » Froide, probablement, distante, aussi, ouverte, jamais. Elle ne comprenait pas, elle ne voulait pas savoir et pourtant la question était sortie d’elle-même. What the hell ? Elle voulait se faire pardonner ? Mauvaise porte, elle pouvait aller sonner les cloches ailleurs. « Laisse moi deviner… t’as repéré un super mec que tu adorerais mettre dans ton lit et tu viens de te rendre compte qu’il est déjà en couple… » Elle laissait alors un blanc, marquant son ironie teintée d’ombre, l‘accompagnant d‘un sourire forcé. « Oh mais attends, j’oubliais, ça ne te gêne absolument pas de poignarder les gens dans leur dos. Right, amuse toi bien. » Cynique… cinglante. Quelques paroles échangées en plusieurs années, les seules, sûrement les plus douloureuses, elle le savait. Trainer sa sœur dans la boue, c’était trainer son propre alter égo. Elle se devait et même elles se devaient de percer cet abcès qui leur pourrissaient la vie, une bonne fois pour toutes.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur  
 

Hey sister, always alive ? - pv. olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« OH » SYDNEY’S TEMPTATION ::  :: Corbeille Invité-