m • MICHAEL TREVINO - jude l. filligan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité

Invité



MessageSujet: m • MICHAEL TREVINO - jude l. filligan   Dim 2 Oct - 20:03
« Jude Lukas Filligan »
feat - michael trevino

NAISSANCE : entre 1986 et 1989, à Sydney
GROUPE : dingos, perruches, crocodiles, méduses ou scorpions
MÉTIER : au choix
PARTICULARITÉ : au choix
AUTRES PSEUDOS POSSIBLES : j'aime beaucoup les prénoms Graham, Tyler, Andrea, Wayne, Maxwell et bien d'autres.

« Caractère »

Intelligent, ambitieux, sûr de lui, manipulateur, orgueilleux et sarcastique.
« C'est l'histoire de la vie (8) »

L'histoire est libre, il faut juste savoir :
- qu'il a toujours vécu à Sydney.
- qu'il a toujours été très proche de sa mère.
- qu'il n'a pas apprécié la venue de Lenaëlle au début.
- que son histoire doit coller avec celle de sa soeur si ce scénario est pris en premier.
« Mais maman, c'est quoi le tripe de papa là ? J'ai déjà une soeur, je n'ai pas besoin d'une deuxième » « Jude, tu connais les lubies de ton père.. Puis, elle a déjà seize ans, si ça se trouve dans moins d'un an, elle sera partie. » De la cour du jardin, Lenaëlle entendait tout mais faisait semblant de rien. Le père de la famille Filligan venait tout juste de venir la chercher à l'orphelinat, elle avait trouvé une famille d'adoption, c'était rare à son âge. « Viens, je vais faire les présentations, ne t'inquiète pas, il n'est pas si méchant qu'il en a l'air, juste un rien arrogant. » Souriant légèrement à cet homme qui l'avait pris sous son aile, elle entra dans la cuisine où les trois autres membres de la famille étaient réunis. Lorsqu'ils entendirent la porte s'ouvrir, ils se retournèrent tous, observant la nouvelle arrivée. « Les enfants, je vous présente Lenaëlle, la jeune demoiselle dont je vous ai parlé » Une petite brunette d'environ treize ans vint alors vers elle avec un grand sourire. « Moi, c'est Delilah mais tu peux m'appeller Deli' » Sans crier garde, la jeune adolescente serra alors la nouvelle venue dans ses bras. Ce fut ensuite à la mère de venir se présenter en étreignant Lena, le fils quant à lui resta assis sur sa chaise, sans bouger, à observer celle qui prendrait un peu trop de place à son goût dans sa vie. Voyant le comportement de son fils, Alaric lui lança un regard réprobateur. « Jude, va montrer à Lena sa chambre, tout de suite et il va de soi que tu portes sa valise. » N'osant protester, le jeune homme se leva et prit la valise avant de monter les escaliers. « Suis-moi. » Sans un mot, la jeune fille le suivit jusque dans une ravissante petite chambre beige et brune parfaitement décorer. Jude déposa alors la valise et se tourna vers Lenaëlle avant de s'approcher d'elle, ne laissant que quelques centimètres entre leurs visages. « Tu ne seras jamais ma soeur, mets toi bien ça dans le crâne. Je t'aimerai jamais et tu ne feras jamais partie de la famille. » Sans laisser à Lena le temps de dire un mot, il était reparti en prenant soin de claquer la porte derrière lui. Cette vie de famille allait être mouvementé apparemment. Les jours passèrent, les mois aussi et les parents ne savaient plus comment contrôler leurs deux aînés qui passaient leur temps à se chamailler et à se lancer des piques. Un jour, alors que Lenaëlle venait de prendre sa douche, Jude arriva dans la salle de bain et la regarda de haut en bas, elle n'avait qu'une simple serviette de bain attaché à sa poitrine. « Quoi encore ? T'as déjà vu pire, non . Puis dégage, je n'ai pas fini. » « Bordel Lena', j'ai un rencard dans une demi-heure, faut que je me prépare alors laisse-moi la salle de bain. » « Non. » « Tu te fous de moi, là ? » « Non. » Il s'approcha alors d'elle histoire de l'intimider. « S'il te plaît. » Approchant encore un peu son visage du sien, la jeune fille fit pris tout son temps pour articuler. « Non. » Jude la regarda un moment avant de poser délicatement son index sur sa joue et de le faire glisser jusqu'à son épaule en passant par son cou. Fixant ses prunelles, il approcha ses lèvres de celles de la jolie blonde avant de l'embrasser tendrement. Sans comprendre et sans s'en rendre compte, Lena prolongea son baiser, le jeune homme caressa ensuite son dos tout en descendant ses baisers vers la nuque de la jeune polonaise et c'est à ce moment-là qu'elle le repoussa. « Tu.. T'as un rencard, je te laisse la salle de bain, t'as gagné. » Sans laisser à Jude le temps de réagir, elle était déjà partie vers sa chambre, tenant fermant sa serviette. Depuis, il y a toujours une certaine tension entre les deux jeunes et leurs parents n'arrivent pas trop à comprendre d'où vient ce changement. S'ils savaient..
« Je t'aime pas, je t'ai jamais aimé. J'ai une tête à aimer ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
 

m • MICHAEL TREVINO - jude l. filligan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« OH » SYDNEY’S TEMPTATION ::  :: Corbeille Invité-